Histoire de France depuis les origines jusqu'à la révolution: ptie

Front Cover
Hachette et cie, 1905 - France
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 372 - Cessez d'être leurs mères pour devenir leurs juges ; leur vie et leur mort sont entre vos mains ; je m'en vais prendre les voix...
Page 464 - La principale fonction de l'Académie sera de travailler avec tout le soin et toute la diligence possible à donner des règles certaines à notre langue, et à la rendre pure, éloquente et capable de traiter les arts et les sciences.
Page 279 - Roi se résolvoit à la guerre, il falloit quitter toute pensée de repos, d'épargne et de règlement du dedans du royaume...
Page 202 - Les gouvernemens et les places dont nous avons parlé l'année précédente, leur semblent maintenant peu proportionnés à ce qui leur est dû ; il n'y en a aucune qu'ils ne marchandent , qu'aux dépens du Roi ils ne mettent au double prix de sa valeur; si elles ne sont pas à prix d'argent, ils les ravissent par violence, jusques-là qu'ils en prennent par ces voies jusqu'au nombre de dix-huit des plus importantes. Ils y entretiennent, en pleine paix, de trèsfortes garnisons , en redoublent les...
Page 164 - Dieu seul , il n'ya puissance en terre , quelle qu'elle soit, spirituelle ou temporelle, qui ait aucun droit sur son royaume, pour en priver les personnes sacrées de nos Rois ni dispenser ou absoudre leurs sujets de la fidélité et obéissance qu'ils lui...
Page 406 - ... en donnoit , comme aussi des capitaineries des places de la province , et des offices de judicature , selon et à chacun sa qualité...
Page 375 - ... n'est plus que de la bourbe : le lit de cette belle rivière est encore le même, mais ce ne sont plus les mêmes eaux.
Page 188 - ... c'est une pure calomnie qui n'a d'autre fondement que la passion et l'imposture de nos ennemis , de dire que nous soyons tellement Romains et Espagnols que nous veuillions embrasser les intérêts, soit de Rome, soit d'Espagne, au préjudice de nos anciennes alliances et de nous-mêmes , c'est-à-dire ou de ceux qui font profession de la religion prétendue réformée en France ou de tous autres qui, haïssant l'Espagne, font particulièrement état d'être bons Français.
Page 399 - Il faisait donc très expresses défenses à ses parlements de prendre à l'avenir aucune connaissance des affaires « qui peuvent concerner l'État, administration et gouvernement d'icelui, que nous réservons à notre personne seule et de nos successeurs rois, si ce n'est que nous leur en donnions le pouvoir et commandement spécial par nos lettres patentes...
Page 84 - , ditChamplain, «le Ministre » et notre Curé s'entre-battre à coups de poing, sur le » différend de la religion. Je ne sçay pas qui estoit le » plus vaillant, et qui donnoit le meilleur coup, mais je » sçay très-bien que le Ministre se plaignoit quelquefois » au Sieur de Mons d'avoir esté battu, et vuidoient en » ceste façon les points de controverse.

Bibliographic information