Les soirées de Saint-Pétersbourg: ou, Entretiens sur le gouvernement temporel de la Providence, suivies d'un traité sur les sacrifices, Volume 2

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 29 - N'entendez-vous pas la terre qui crie et demande du sang? Le sang des animaux ne lui suffit pas, ni même celui des coupables versé par le glaive des lois. Si la justice humaine les frappait tous, il n'y aurait point de guerre; mais elle ne saurait en atteindre qu'un petit nombre, et souvent même elle les épargne, sans se douter que...
Page 345 - Et la mer leur répond par ses mugissements, La rive au loin gémit, blanchissante d'écume; La flamme du bûcher d'elle-même s'allume; Le ciel brille d'éclairs, s'entr'ouvre, et parmi nous Jette une sainte horreur qui nous rassure tous.
Page 28 - Au-dessus de ces nombreuses races d'animaux est placé l'homme, dont la main destractice n'épargne rien de ce qui vit ; il tue pour se nourrir, il tue pour se vêtir, il tue pour se parer, il tue pour attaquer, il tue pour se défendre, il tue pour s'instruire , il tue pour s'amuser , il tue pour tuer : roi superbe et terrible , il a besoin de tout , et rien ne lui résiste.
Page 112 - Dieu nous a donné le nombre, et c'est par le nombre qu'il se prouve à nous, comme c'est par le nombre que l'homme se prouve à son semblable. Otez le nombre vous ôtez les arts, les sciences, la parole et par conséquent l'intelligence. Ramenez-le : avec lui reparaissent ses deux filles célestes, l'harmonie et la beauté ; le cri devient chant, le bruit reçoit le rliythme, le saut est danse, la force s'appelle dynamique, et les traces sont des figures.
Page 12 - Expliquez pourquoi ce qu'il ya de plus honorable dans le monde, au jugement de tout le genre humain sans exception, est le droit de verser innocemment le sang innocent...
Page 210 - ... tout se rapporte, dans ce monde que nous voyons, à un autre monde que nous ne voyons pas (2), vous sentirez que nous vivons en effet au milieu d'un système de choses invisibles manifestées visiblement.
Page 31 - La terre entière, continuellement imbibée de sang, n'est qu'un autel immense où tout ce qui vit doit être immolé sans fin, sans mesure, sans relâche, jusqu'à la consommation des choses, jusqu'à l'extinction du mal, jusqu'à la mort de la mort.
Page 37 - ... empêchent de se réunir pour conjurer le danger commun : c'est le cri qu'on entendit aux beaux jours de Louis XIV; mais, dans le fond, ces plaintes ne sont pas fondées. Une coalition entre plusieurs souverains, faite sur les principes d'une morale pure et désintéressée, serait un miracle; Dieu qui ne le doit à personne, et qui n'en fait point d'inutiles, emploie, pour rétablir l'équilibre, deux moyens plus simples : tantôt le géant s'égorge lui-même, tantôt une puissance bien inférieure...
Page 233 - Pour revenir, je crois que la superstition est un ouvrage avancé de la religion qu'il ne faut pas détruire , car il n'est pas bon qu'on puisse venir sans obstacle jusqu'au pied du mur , en mesurer la hauteur et planter les échelles.
Page 277 - ... l'affinité naturelle de la religion et de la science les réunisse dans la tête d'un seul homme de génie ; l'apparition de cet homme ne saurait être éloignée , et peut-être même existe-t-il déjà.

Bibliographic information