Œuvres complètes de Molière: Amphitryon. George Dandin, ou, Le mari confondu. L'avare. Monsieur de Pourceaugnac. Elomire hypocondre, ou, Les médecins vengés

Front Cover
Garnier, 1864

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 349 - Il faudra de ces choses dont on ne mange guère , et qui rassasient d'abord; quelque bon haricot bien gras, avec quelque pâté en pot bien garni de marrons. Là, que cela foisonne '. VALÈRE.
Page 70 - Suis-moi , je t'impose silence. C'est trop me fatiguer l'esprit ; Et je suis un vrai fou d'avoir la patience D'écouter d'un valet les sottises qu'il dit. SOSIE, à part. Tous les discours sont des sottises , Partant d'un homme sans éclat : Ce seraient paroles exquises Si c'était un grand qui parlât.
Page 137 - Voyez comment, pour multiplier ses plaisanteries, cet homme trouble tout l'ordre de la société ; avec quel scandale il renverse tous les rapports les plus sacrés sur lesquels elle est fondée, comment il tourne en dérision les respectables droits des pères sur leurs enfants, des maris sur leurs femmes, des maîtres sur leurs serviteurs...
Page 270 - ... reproches, et , quand ce père irrité lui donne sa malédiction , de répondre d'un air goguenard qu'il n'a que faire de ses dons...
Page 137 - Il fait rire, il est vrai, et n'en devient que plus coupable, en forçant, par un charme invincible, les sages mêmes de se prêter à des railleries qui devraient attirer leur indignation.
Page 353 - Vous êtes la fable et la risée de tout le monde; et jamais on ne parle de vous que sous les noms d'avare, de ladre, de vilain et de fesse-mathieu.
Page 389 - Je veux aller querir la justice et faire donner la question à toute ma maison : à servantes, à valets, à fils, à fille, et à moi aussi. Que de gens assemblés!
Page 389 - Hé ! de quoi est-ce qu'on parle là ? de celui qui m'a dérobé? Quel bruit fait-on là-haut ? est-ce mon voleur qui y est ? De grâce si l'on sait des nouvelles de mon voleur, je supplie que l'on m'en dise.
Page 563 - Gros-René l'on aperçut la taille, Quand on vit sa dondon rompre avec lui la paille ; Quand on m'eut vu sonner mes grelots de mulets, Mon bègue dédaigneux déchirer ses poulets, Et ramener chez soi la belle désolée, Ce ne fut que ah! ah! dans toute l'assemblée, Et de tous les côtés chacun cria tout haut : « C'est là faire et jouer des pièces comme il faut.

Bibliographic information