Dictionnaire synonymique de la langue française ...

Front Cover
Alexis Eymery, 1826 - 306 pages

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 388 - Un homme à la cour, et souvent à la ville, qui a un long manteau de soie ou de drap de Hollande, une ceinture large et placée haut sur l'estomac, le soulier de maroquin, la calotte de même, d'un beau grain, un collet bien fait et bien empesé, les cheveux arrangés et le teint vermeil, qui avec cela se souvient de quelques distinctions métaphysiques, explique ce que c'est que la lumière de gloire, et sait précisément comment l'on voit Dieu, cela s'appelle un docteur.
Page 114 - L'habile homme est celui qui cache ses passions, qui entend ses intérêts, qui y sacrifie beaucoup de choses , qui a su acquérir, du bien ou en conserver.
Page 177 - On ne sait ce que c'est que ce modèle naturel qu'il faut imiter; et à faute de cette connaissance, on a inventé de certains termes bizarres, siècle d'or, merveille de nos jours, fatal, etc. ; et on appelle ce jargon beauté poétique.
Page 51 - ... à sa place, lorsque la chose qu'on a en vue en faisant l'autre en est une suite moins nécessaire. On tire le canon sur une place assiégée pour y faire une brèche , et afin de pouvoir la prendre par assaut, ou de l'obliger à se rendre.
Page 342 - La finesse s'étend également aux choses piquantes et agréables, au blâme et à la louange, aux choses même indécentes, couvertes d'un voile, à travers lequel on les voit sans rougir. On dit des choses hardies avec finesse. La délicatesse exprime des sentiments doux et agréables, des louanges fines. Ainsi la finesse convient plus à l'épigramme ; la délicatesse, au madrigal. Il entre de la délicatesse dans les jalousies des amants ; il n'y entre point de finesse.
Page 111 - ... relativement et d'une manière déterminée , qu'elle est d'un tel poids; de deux livres, par exemple, de trois, de quatre, etc. Mille raisons prouvent la pesanteur de l'air, et le mercure en marque le poids. Au siècle d'Aristote , la pesanteur des corps était une qualité occulte qui les faisait tendre vers leur centre; et de notre temps, elle est une impulsion ou un mouvement inconnu qui les envoie dans les places que la nature leur a assignées. Le poids seul a d'abord réglé la valeur...
Page 98 - Le génie est un pur don de la nature; ce qu'il produit est l'ouvrage d'un moment; le goût est l'ouvrage de l'étude et du temps; il tient à la connaissance d'une multitude de règles ou établies ou supposées; il fait produire des beautés qui ne sont que de convention. Pour qu'une chose soit belle selon les règles du goût il faut qu'elle soit élégante, finie, travaillée sans le paraître : pour être de génie il faut quelquefois qu'elle soit négligée; qu'elle ait l'air irrégulier, escarpé,...
Page 86 - L'homme fragile pèche contre ses principes; et l'homme faible les abandonne, il n'a que des opinions. L'homme fragile est incertain de ce qu'il fera, et l'homme faible de ce qu'il veut. — Il n'ya rien à dire à la faiblesse; on ne la change pas. Mais la philosophie n'abandonne pas l'homme fragile : elle lui prépare des secours, et lui ménage l'indulgence des autres; elle l'éclaire, elle le conduit, elle le soutient, elle lui pardonne.
Page 334 - DÉFENDRE, SOUTENIR, PROTÉGER. Ces trois mots signifient en général l'action de mettre quelqu'un ou quelque chose à couvert du mal qu'on lui fait, ou qui peut lui arriver. On défend ce qui est attaqué ; on soutient ce qui peut l'être ; on protège ce qui a besoin d'être encouragé. Un roi sage et puissant doit protéger le commerce dans ses états , le soutenir contre les étrangers , et le défendre contre ses ennemis.
Page 63 - Il ya toute sorte de races : je veux dire que race est susceptible de toute sorte de qualifications morales ou civiles, honorables ou injurieuses. Il ya de bonnes et de mauvaises races, des races patriciennes ou plébéiennes, mais surtout des races anciennes et illustres, qui remontent de génération en génération, de siècle en siècle, jusqu'à quelque personnage distingué. On se sert quelquefois du mot race pour qualifier une espèce de gens qui , par un caractère distinctif , semblent avoir...

Bibliographic information