Mémoires sur Mirabeau et son époque: sa vie littéraire et privée, sa conduite politique à l'Assemblée nationale, et ses relations avec les principaux personnages de son temps, Volume 2

Front Cover
Bossanges frères, 1824 - France
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 176 - ... bien ou mal dit; vous examinerez seulement si sa cause est bonne. Il est un orateur invisible qui plaide au fond des cœurs : c'est lui- que les juges et les spectateurs...
Page 303 - ... elle me vaudrait cinquante louis par mois, et » c'est plus qu'il ne me faut même ici. Il est vrai » que ce revenu serait acheté par un travail ex...
Page 402 - Réponse du comte de Mirabeau à l'écrivain des administrateurs de la compagnie des eaux de Paris...
Page 224 - ... le silence!... Ils sont forcés!... Eh! qui les a »forcés de refuser toute conférence, toute conci»liation ; d'accumuler outrages sur outrages; de » publier, pour première production , un tissu » d'horreurs et de calomnies ; de me poignarder »de la main d'un père irrité?... Ils sont forcés! » L'honneur peut-il se croire forcé à des moyens »odieux?... Ils sont forcés!... Ah! quenesecroient» ils aussi forcés de me donner la mort , de m'ar...
Page 319 - Mais qu'est-ce donc que la liberté, puisque le peu qui s'en trouve dans une ou deux bonnes lois, place au premier rang un peuple si peu favorisé de la nature? Que ne peut pas une constitution, puisque celle-ci, quoique incomplète et défectueuse, sauve et sauvera quelque temps encore...
Page 317 - l'administration en est la plus mauvaise possi»ble; et que si l'Anglais est l'homme social le » plus libre qu'il y ait sur la terre, le peuple an»glais...
Page 241 - du 2 i mai dernier, dont elle les a démis et dé» boutés , a mis l'appellation et ce dont est appel » au néant; et, par nouveau jugement, faisant droit » à l'évocation respective offerte et consentie par » les parties , évoquant et retenant le fond prin...
Page 405 - Chacun des gérants ayant reçu une lettre semblable, tous individuellement lui firent cette réponse : « Je m'empresse, monsieur, de répondre à la »lettre que vous m'avez fait l'honneur de m'é» crire. Je ne puis vous dissimuler l'étonnement » que m'a causé la demande qu'elle contient. Vous »savez, monsieur, qu'une administration est un » corps qui existe lorsque tous les membres en » sont réunis , et qui cesse d'être lorsque les in
Page 205 - ... de l'accabler d'injures, de soupçons, de me» naces et de coups ! Il s'est porté à des excès de »brutalité et de jalousie que la plus vile populace » désavouerait, qui sont connus des deux familles » et qui sont attestés par la notoriété. Il a...
Page 225 - O vous qui n'avez pas craint d'affliger la vieillesse et le génie ! vous qui t'ouvrez dans le cœur d'un père des blessures si profondes ! ... .voyez-vous ce chêne antique et superbe? il ne tient à la terre que par de faibles racines j son poids seul l'y attache encore...

Bibliographic information