Étude sur l'association des idées

Front Cover
De l'imprimerie typographique de V. Wartelle, 1864 - Association of ideas - 413 pages

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 238 - Farewell, a long farewell, to all my greatness ! This is the state of man ; to-day he puts forth The tender leaves of hope, to-morrow blossoms, And bears his blushing honours thick upon him : The third day comes a frost, a killing frost ; And,— when he thinks, good easy man, full surely His greatness is a ripening, — nips his root, And then he falls, as I do.
Page 171 - ... et là-dessus, il disserte comme un ingénieur italien sur les moyens de faire des fouilles d'une manière prudente et heureuse.
Page 378 - Fable offre à l'esprit mille agréments divers : Là tous les noms heureux semblent nés pour les vers, Ulysse, Agamemnon, Oreste, Idoménée, Hélène, Ménélas, Paris, Hector, Enée. O le plaisant projet d'un poète ignorant, Qui de tant de héros va choisir Childebrand ! D'un seul nom quelquefois le son dur ou bizarre Rend un poème entier ou burlesque ou barbare.
Page 273 - Vincentem strepitus et natum rebus agendis. Musa dedit fidibus divos puerosque deorum Et pugilem victorem et equum certamine primum Et juvenum curas et libera vina referre.
Page 382 - Harmonious numbers; as the wakeful bird Sings darkling, and in shadiest covert hid Tunes her nocturnal note...
Page 269 - We leave it, and to' the purpose come. His puissant sword unto his side, Near his undaunted heart, was tied, With basket-hilt that would hold broth, And serve for fight and dinner both ; In it he melted lead for bullets To shoot at foes, and sometimes pullets, To whom he bore so fell a grutch, He ne'er gave quarter to
Page 290 - ... suis trouvé dispos, serein et modifié plus heureusement que je ne l'avais été depuis longtemps; car, depuis plusieurs mois de séjour à Paris, il ne m'est guère arrivé de m'éveiller sans éprouver un sentiment immédiat de tristesse et de découragement. On ne donne pas assez d'attention à ces phénomènes variables de la sensibilité intérieure, qui ont leur cause dans le principe inconnu de la vie, et non point dans l'activité de l'âme ou du moi.
Page 103 - Il s'ensuit de là que l'être infini ne pouvant être resserré dans aucune espèce, Dieu n'est pas plus esprit que corps , ni corps qu'esprit ; à parler proprement, il n'est ni l'un ni l'autre; car qui dit ces deux sortes de...
Page 396 - Que la gravité soit innée, inhérente et essentielle à la matière, de sorte qu'un corps puisse agir sur un autre...
Page 359 - On ne peut, par exemple, fréquenter les hommes qu'on ne lie insensiblement les idées de certains tours d'esprit et de certains caractères avec les figures qui se remarquent davantage. Voilà pourquoi les personnes qui ont de la physionomie nous plaisent ou nous déplaisent plus que les autres...

Bibliographic information