Sports et violences en Europe

Front Cover
Council of Europe, Jan 1, 2004 - Aspect politique - 249 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
Si le sport est émotion, passion, épanouissement, éducation, s'il favorise l'insertion et permet parfois l'intégration, il est aussi, simultanément ou successivement, déraison et violences. Incivilités, violences morales, verbales et physiques, attitudes et propos racistes et xénophobes, dopage, corruption, affairisme et politique s'y mélangent. Mais peut-il en être autrement? Le sport est une activité sociale "comme une autre". Doit-il et peut-il être meilleur que le reste de la société? En décrivant les aspects négatifs du sport, il ne s'agit nullement de le vilipender dans un esprit moralisateur mais plutôt d'en pointer les dérives, pour mieux les connaître et s'en protéger. Car, paradoxalement, ce sont les violences et les dérives du sport qui ont fourni la base à un premier projet européen commun visant à préserver cet espace éducatif et ludique, et à favoriser un moyen de convivialité, d'échanges interculturels et de paix. Le positionnement européen de cette lutte, initiée par le Conseil de l'Europe et ses quarante-cinq Etats membres, renforcée par le soutien de la Commission européenne et du Parlement européen, a conduit à définir un modèle du sport européen plus égalitaire et plus solidaire. Cependant, reste en suspens une dynamique qui traverse l'Europe et plus largement le reste du monde: le poids du politique face à l'économie...

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Bibliographic information