Search Images Maps Play YouTube News Gmail Drive More »
Sign in
Books Books
" A me subjuguer. Hélas! il eût mieux valu pour tous deux qu'il eût cherché à rapprocher mon cœur du sien. Ses peines m'étaient insupportables; j'étais venu pour les partager, les adoucir; et je n'osai même pas lui parler de l'objet qui nous intéressait... "
Eugene de Rothelin, - Page 102
by Adélaïde-Marie-Emilie Filleul marquise de Souza-Botelho - 1808 - 161 pages
Full view - About this book

Œuvres complètes de Madame de Souza: Eugénie et Mathilde [cont.]. Eugène de ...

Adélaïde-Marie-Emilie Filleul marquise de Souza-Botelho - 1822
...partager , les adoucir; et je n'osai même pas lui parler de l'objet qui nous intéressait le plus. « Je vais vous mener à l'appartement que » je vous..., me dit-il ; car » celui que vous occupiez dans voire en» fance ne vous convient plus. » — « Mon » père , m'écriai-je vivement ému , vous...
Full view - About this book

Oeuvres de Madame de Souza

Adélaïde-Marie-Emilie Filleul marquise de Souza-Botelho, Charles Augustin Sainte-Beuve - 1840 - 477 pages
...partager, les adoucir; et je n'osai même pas lui parler de l'objet qui nous intéressait le plus. « Je vais vous mener à l'appartement que je vous ai...conviction qu'il m'a donnée de sa tendresse pour moi ; et aussitôt il m'éloigne par sa froideur, par cette volonté immuable que rien ne peut faire fléchir....
Full view - About this book

Oeuvres de Madame de Souza

Adélaïde Marie Émilie (Filleul) Sousa Botelho Mourāo e Vasconcellos (comtesse Flahaut, marqueza do) - 1843 - 477 pages
...partager , les adoucir; et je n'osai môme pas lui parler de l'objet qui nous intéressait le plus. « Je vais vous mener à l'appartement que je vous ai...m'écriai-je vivement ému , vous m'attendiez donc? » — II me regarda comme surpris que j'en eusse douté. Mon père m'attire par ses vertus , par cette...
Full view - About this book

Oeuvres de Madame de Souza

Adélaïde-Marie-Emilie Filleul marquise de Sousa-Botelho - French fiction - 1845 - 488 pages
...partager , les adoucir, et je n'osai même pas lui parler de l'objet qui nous intéressait le plus. « Je vais vous mener à l'appartement que je vous ai...votre enfance ne vous convient plus. — Mon père, m'écriai -je vivement ému, vous m'attendiez donc? » — Il me regarda comme surpris que j'en eusse...
Full view - About this book




  1. My library
  2. Help
  3. Advanced Book Search
  4. Download EPUB
  5. Download PDF