Page images
PDF
EPUB
[merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small]

De l'Imprimerie de P. Da Ponte, 15, Poland-street, Oxford-stact

Pour B. DULAU, & Co. Soho Square; et.

L. DECONCHY, New Bond Street.

[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

DE ROTHELIN.

CHAPITRE PREMIER.

ivon père vient d'arriver. Lorsque son courrier l'a annoncé, mon cœur a battu de joie. J'endemande pardon à l'amour; mais dans ce premier instant j'ai tout oublié : il n'y avait pour moi que mon père.

C'est moi qui ai ouvert la portière de sa voiture; je l'ai reçu dans mes bras. . Je ne pouvois parler, lui exprimer com

VOL. 11.

A

bien j'étois aise de le revoir. Dans l'excès de ma satisfaction, toutes mes inquiétudes étoient dissipées.

Il étoit content; nous avons été heureux aussi long-temps que, nous livrant à nos impressions, nous n'avons pu dire une seule phrase suivie: mais après avoir épuisé tous les détails sur son voyage, sur sa santé, sur la mienne, sur le succès de sa négociation, que d'anxiétés lorsqu'il m'a demandé ce que j'avois fait pendant son absence? -"Mon père, demain nous parlerons

d'objetsindifférents; aujourd'hui lais“ sez-moi ne m'occuper que de vous.” “Si ce sont réellement des objets in

différents, je veux bien attendre jus“ qu'à demain pour connoître vos liai

sons, vos goûts ; mais....” Je me suis empressé de l'interrompre. "Mon

[ocr errors]

" père, grace pour ce seul jour! Laissez" moi dans ce moment vous revoir,

vous chérir, vous regarder sans mé

lange de peine."-"Mon fils, m'a“ t-il dit tristement, cen'est pas moi qui

vous ai appris à tant espérer du len" demain. Il me semble que madame « d'Estouteville a fait de vous un grand “ politique : elle s'y entendoit autre“ fois.”—“Mon père, il y a deux “ choses dont je vous prie d'être con“ vaincu : c'est que jamais je n'accor“ derai à personne le droit de me “ dire un mot que vous ne puissiez en. “ tendre ; et que jamais madame d'Es" touteville ne s'en est permis un seul

que je ne puisse vous répéter.”

Il a pris mon bras, l'a serré fortement, en me disant :

“ Rappelezvous, mon fils, que je la connoissois

[ocr errors]
« PreviousContinue »