La métaphysique d'Aristote

Front Cover
Ébrard, 1840 - Metaphysics - 663 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

I
II
cxxxix
III
31
IV
40
V
77
VI
110
VII
144

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 131 - puissance » le principe du mouvement ou du changement, qui est dans un autre être, ou dans le même être en tant qu'autre...
Page 12 - Cratyle * , son premier maître , avec cette opinion d'Heraclite que tous les objets sensibles sont dans un écoulement perpétuel , et qu'il n'ya pas de science possible de ces objets. Plus tard il conserva cette même opinion. D'un autre côté, disciple de...
Page 9 - Nourris dans cette étude, ils pensèrent que les principes des mathématiques étaient les principes de tous les êtres. Les nombres sont, de leur nature, antérieurs aux choses , et les pythagoriciens croyaient apercevoir dans les nombres plutôt que dans le feu , la terre et l'eau, une foule d'analogies avec ce qui est et ce qui se produit. Telle combinaison de nombres...
Page 14 - Car, c'est en tant qu'elles ont le grande! le petit pour substance, et que d'un autre côtéelles participent de l'unité , que les idées sont les nombres. Sur ce point que l'unité est l'essence par excellence , et que rien autre chose ne peut prétendre à ce titre, Platon est d'accord avec les Pythagoriciens ; que les nombres soient les causes de l'essence des autres êtres, c'est ce qu'il reconnaît encore avec eux. Mais remplacer par une dyade1 l'infini considéré comme un, constituer l'infini...
Page lxxix - L'être immobile meut comme objet de l'amour, et ce qu'il meut imprime le mouvement à tout le reste. Or, pour tout être qui se meut il ya possibilité de changement.
Page 147 - Catégories uativenient revèlir un être; ainsi le blanc et le noir, le doux et l'amer, la pesanteur et la légèreté, et toutes les autres qualités de ce genre. Dans un autre sens, c'est l'acte même de ces qualités, le passage de l'une à l'autre. Passion, dans ce dernier cas, se dit plutôt des qualités * mauvaises : c'est surtout aux tendances déplorables et nuisibles que ce nom s'applique. Enfin, on donne le nom de passion, à un grand, un cruel malheur.
Page 9 - Toutes les choses leur ayant donc paru formées à la ressemblance des nombres, ils pensèrent que les éléments des nombres sont les éléments de tous les êtres, et que le ciel, dans son ensemble, est une harmonie et un nombre. Toutes les concordances qu'ils pouvaient découvrir dans les nombres et dans la musique, avec les phénomènes du ciel et ses parties et avec l'ordonnance de l'univers, ils les réunissaient ; ils en composaient un système. Et si quelque chose manquait, ils employaient...
Page 28 - ... plutôt qu'entre la dyade idéale et la dyade particulière ? S'il n'ya pas communauté de genre, il n'y aura de commun que le nom ; ce sera comme si l'on donnait le nom d'homme à Callias et à, un morceau de bois, sans avoir rien remarqué de commun entre eux. Admettrons-nous, d'un autre côté, qu'il ya concordance des définitions générales avec les idées : ainsi, pour le cercle mathématique , concordance avec les idées, de la notion de figure plane et de toutes les autres parties qui...
Page cli - ... s'acquiert pas non plus par la sensation, car bien que la sensation se rapporte à telle qualité générale et non pas seulement à tel objet particulier, il n'y en a pas moins nécessité de sentir une chose spéciale, dans tel lieu et dans tel moment
Page 29 - ... idées qui constituent l'essence de ces êtres, car alors elles seraient en eux ; ce ne sont pas elles non plus qui les amènent à l'existence, puisqu'elles ne résident pas dans les êtres qui participent des idées. Peut-être pensera-t-on qu'elles sont causes, au même titre que la blancheur est cause de l'objet blanc auquel elle se mêle. Cette opinion, qui a sa source dans les doctrines d'Anaxagore, qu'Eudoxe après lui embrassa, ne sachant quel parti prendre, et que quelques autres ont...

Bibliographic information