Menagiana ou Les bons mots et remarques critiques, historiques, morales & d'érudition, de monsieur Menage, recueillies par ses amis

Front Cover
chez la veuve Delaulne, 1729 - Ana - 420 pages

From inside the book

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 251 - Souvent, pour m'achever, il survient une pluie : On dirait que le ciel, qui se fond tout en eau. Veuille inonder ces lieux d'un déluge nouveau.
Page 245 - Je pense qu'avec eux tout l'enfer est chez moi : L'un miaule en grondant comme un tigre en furie; L'autre roule sa voix comme un enfant qui crie. Ce n'est pas tout encor : les souris et les rats Semblent, pour m'éveiller, s'entendre avec les chats, Plus importuns pour moi, durant la nuit obscure, Que jamais, en plein jour, ne fut l'abbé de Pure.
Page 253 - Que dans le marché-neuf tout est calme et tranquille ; Les voleurs à l'instant s'emparent de la ville. Le bois le plus funeste et le moins fréquenté Est, au prix de Paris, un lieu de sûreté. Malheur donc à celui qu'une affaire imprévue Engage un peu trop tard au détour d'une rue ! Bientôt quatre bandits lui serrant les côtés, La bourse! ... Il faut se rendre; ou bien non, résistez, Afin que votre mort, de tragique mémoire, Des massacres fameux aille grossir l'histoire.
Page 243 - Tous deux la contestaient, lorsque dans leur chemin La justice passa, la balance à la main. Devant elle à grand bruit ils expliquent la chose. Tous deux avec dépens veulent gagner leur cause. La justice, pesant ce droit litigieux, Demande l'huître, l'ouvre et l'avale à leurs yeux, Et par ce bel arrêt terminant la bataille : « Tenez ; voilà, dit-elle à chacun, une écaille ; Des sottises d'autrui nous vivons au palais..
Page 249 - En font pleuvoir l'ardoise et la tuile à foison. Là sur une charrette une poutre branlante Vient menaçant de loin la foule qu'elle augmente ; Six chevaux attelés à ce fardeau pesant Ont peine à l'émouvoir sur le pavé glissant ; D'un carrosse en...
Page 247 - J'entends déjà par-tout les charrettes courir, Les maçons travailler, les boutiques s'ouvrir : Tandis que dans les airs mille cloches émues, D'un funèbre concert font retentir les nues ; Et, se mêlant au bruit de la grêle et des vents, Pour honorer les morts font mourir les vivants.
Page 315 - Christine, qui l'y avoit fait venir, l'étant allée voir, le trouva au lit, tenant un livre que par respect il ferma au moment qu'il la vit entrer. Elle lui demanda ce que c'étoit. Il lui avoua que c'étoient des contes un peu libres, que, dans l'intervalle de sa maladie, il lisoit pour se réjouir. « Ha ! ha ! dit la reine, voyons ce que c'est , rnon
Page 253 - Car, sitôt que du soir les ombres pacifiques D'un double cadenas font fermer les boutiques ; Que, retiré chez lui, le paisible marchand Va revoir ses billets et compter son argent ; Que dans le Marché-Neuf tout est calme et tranquille.
Page 255 - J'entends crier partout : Au meurtre ! On m'assassine! Ou : le feu vient de prendre à la maison voisine. Tremblant et demi-mort, je me lève à ce bruit, Et souvent sans pourpoint je cours toute la nuit. Car le feu, dont la flamme en ondes se déploie, Fait de notre quartier une seconde Troie, Où maint Grec affamé, maint avide Argien, Au travers des charbons va piller le Troyen.
Page 219 - La traduction des Caractères de Théophraste est bien belle et bien française et montre que son auteur entend parfaitement le grec. Je puis dire que j'y ai vu bien des choses que, peut-être faute d'attention, je n'avais pas vues dans le grec.

Bibliographic information