Choix littéraire, Volumes 1-2

Front Cover
Chez C. Philibert, 1755
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 74 - C'eft un charme pour notre cœur de pouvoir dire du bien de nous fans blefler la modeftie. Nous n'aimons pas feulement ceux à qui la nature donne des conformités avec nous , mais encore ceux qui nous reflemblent par art & qui tâchent de nous imiter : ce...
Page 213 - Qu'à m'égarer dans ces bocages Mon cœur goûte de voluptés! Que je me plais sous ces ombrages ! Que j'aime ces flots argentés ! Douce et charmante rêverie, Solitude aimable et chérie, Puissiez-vous toujours me charmer!
Page 6 - Il ne serait pas honnête d'appeler peuple ceux qui cultivent les beaux-arts, ni même de laisser dans la classe du peuple cette espèce d'artisans, disons mieux, d'artistes maniérés qui travaillent le luxe ; des mains qui peignent divinement une voiture, qui montent un diamant au parfait, qui ajustent une mode supérieurement, de telles mains ne ressemblent point aux mains du peuple. Gardonsnous aussi de mêler les...
Page 76 - Au refte , il ne faut point excepter du nom-, bre de ceux qui aiment ainfi les vertus, les gens vicieux & déréglés : au contraire , il eft certain que par cela même qu'ils font vicieux , ils doivent trouver la vertu plus aimable. L'humilité applanit. tous les chemins à...
Page 36 - ... l'art ne fait pour le génie que ce qu'il fait pour ces métaux ; il n'ajoute rien à leur substance, il les dégage de ce qu'ils ont d'étranger, et découvre l'ouvrage de la nature.
Page 77 - Ci mauvaife? & me pardonnera - 1 - on bien ce paradoxe, fi j'avance qu'il arrive fouvent que les vices qui font au dedans de nous , font l'amour que nous avons pour les vertus des autres* Je...
Page 86 - ... qu'elles ont d'elles-mêmes. Qu'on cherche tant qu'on voudra les fources de cette inclination, je fuis perfuadé qu'on n'en trouvera la raifon que dans la fagefle du Créateur. Car comme Dieu fe fert de l'amour du plaifir pour conferver notre corps, pour en faire la propagation, pour nous unir les uns avec les autres...
Page 52 - Vence ne sortit jamais de son diocèse, que quand il fut appelé par son devoir à l'Assemblée du Clergé ; bien différent de ces pontifes agréables et profanes crayonnés autrefois par Despréaux, et qui regardant leur devoir comme un ennui, l'oisiveté comme un droit, leur résidence naturelle comme un exil, venoient promener leur inutilité parmi les écueils, le luxe et la mollesse de la capitale, ou venoient ramper à la Cour, et y traîner de l'ambition sans talents, de l'intrigue sans affaires,...
Page 66 - ... car s'aimer, c'eft défirer fon bonheur. Je fai bien que nôtre nature étant bornée , elle n'eft pas capable , -à parler exactement , de former des défirs infinis en véhémence : mais fi ces défirs ne font pas infinis en ce fens , ils le font en un autre...
Page 77 - ... tout amour de nous-mêmes. Cependant fi vous y regardez de près, vous trouverez qu'il a dans le fonds le même principe que les autres : car...

Bibliographic information