Nouvelle biographie générale: depuis les temps les plus reculés jusqu'á nos jours, avec les renseignements bibliographiques et l'indication des sources à consulter, Volumes 13-14

Front Cover
Hoefer (M., Jean Chrétien Ferdinand)
Firmin Didot Frères, Fils et Cie, 1855 - Bio-bibliography
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 767 - Le second, de diviser chacune des difficultés que j'examinerais en autant de parcelles qu'il se pourrait et qu'il serait requis pour les mieux résoudre. Le troisième, de conduire par ordre mes pensées, en commençant par les objets les plus simples et les plus, aisés à connaître, pour monter peu à peu comme par degrés...
Page 767 - Le premier était de ne recevoir jamais aucune chose pour vraie que je ne la connusse évidemment être telle ; c'est-à-dire d'éviter soigneusement la précipitation et la prévention , et de ne comprendre rien de plus en mes jugements que ce qui se présenterait si clairement et si distinctement à mon esprit que je n'eusse aucune occasion de le mettre en doute.
Page 759 - Et il est tellement lié avec toutes les parties de mon traité, que je ne l'en saurais détacher, sans rendre le reste tout défectueux. Mais comme je ne voudrais pour rien...
Page 245 - Catalogue systématique et raisonné des curiosités de la nature et de l'art qui composent le cabinet de M. Davila, avec figures en taille douce de plusieurs pièces qui n'avaient point été gravées; Paris, 1767 , 3 vol. m-8".
Page 105 - Galien, traduites sur les textes imprimés et manuscrits ; accompagnées de sommaires, de notes , de planches et d'une table des matières, précédées d'une Introduction ou étude biographique littéraire et scientifique sur Galien, par le docteur CH.
Page 53 - Ce n'est pas le ministre de la justice, « c'est le ministre de la révolution qui vous re« mercie de votre louable fureur.
Page 475 - Leipzig et d'Helmstœdt , il revint se faire recevoir médecin à Halle. Il exerça d'abord sa profession dans sa ville natale ; nommé ensuite médecin pensionné à Bayreuth, il quitta cet emploi deux ans plus tard pour celui de cinquième professeur de médecine à Erlangen. Sa réputation croissante lui valut dès lors de nombreuses distinctions : déjà membre de l'Académie des Curieux de la Nature, sous le nom de...
Page 759 - Rome au même temps , et lui condamné à quelque amende; ce qui m'a si fort étonné, que je me suis quasi résolu de brûler tous mes papiers , ou du moins de ne les laisser voir à personne.
Page 385 - Tableau historique et politique de la France sous les trois premières dynasties jusqu'au siècle de Louis XIV; Paris, 1813, 3 vol.
Page 565 - Prenez du mercure, lixez-le avec le corps de la magnésie ou avec le corps du stibium d'Italie, ou avec le soufre qui n'a pas passé par le feu , ou avec l'aphroselinum ou la chaux vive, ou l'alun de Mélos , ou l'arsenic , ou comme il vous plaira ; et jetez la poudre blanche sur le cuivre : alors vous verrez le cuivre perdre sa couleur. Versez de la poudre rouge sur l'argent, vous aurez de l'or ; si c'est sur de l'or que vous la projetez, vous aurez le corail d'or corporifié. La sandaraque produit...

Bibliographic information