Page images
PDF
EPUB

142, l. 25.

Pages. 129, 1. 22. — Les P.T.S. Ces initiales désignent les partisans. 130, 1. 6.

Qu'il faut pour qu'il ne faut.

- Il se prend à ** : à Versailles, plus désigné dans les éditions suivantes par V**. 153, 1. 12. Quelques (sic). 154, dernière ligne. Il y a moins, au lieu de monde, dans

notre édition. 164. Nous avons sous les yeux un autre exemplaire de l'édi

tion originale qui, au lieu du paragraphe : « Une grande ame », donne le suivant : « Il y a des gens qui apportent « en naissant chacun de leur part de quoy se haïr pendant « toute leur vie et ne pouvoir se supporter.»

Il est facile de se convaincre, par l'examen des deux exemplaires, qu'ils sont de la même édition. On aura fait un second tirage de la feuille, sur composition conservée, après avoir fait le changement. Mais en faisant une correction on a fait une nouvelle faute, comme il arrive trop souvent en typographie : dans le remaniement, la pagination 273 (de l'édition orignale) est devenue 173. La version que nous donnons doit être la bonne, puisque c'est

elle qui est restée dans les éditions suivantes. 170, 1. 5-6.

- Nous avons rectifié l'orthographe trop fautive de cette phrase, qui est ainsi imprimée : « La raison et la « justice dénuée de tous leurs ornemens ny ne persuade ny n'intimide.»

Rendu sans accord. V. notre première note. 180, dernière ligne. Soufferts. Si nous avons trouvé nombre

172, l. 6.

[ocr errors]

de participes sans accord, en voici, comme compensation,

un qui est accordé dans un cas où l'accord n'est pas admis. 184, l. 20-21. - Fait deux fois sans accord, 188, 1. 12. — Feint dans le sens de hésite. V. la note de la

page 76, 1. 12. 189, 1. 2.- Donne au singulier. Il n'est pas rare de voir le verbe

régi par un seul des membres du sujet, surtout quand le

sujet, comme ici, suit le verbe. 191, l. 14. — Encore une fois plútost pour plus tôt. Notre

langue n'avait pas besoin, du reste, de cette différence d'orthographe établie par l'usage dans la façon d'écrire le même mot, exprimant au fond la même idée. Si plutôt est arrivé à signifier par préférence à, c'est qu'en général on fait plus tôt les choses qu'on aimé mieux faire. - Si gnalons, à cette occasion, un non-sens dans lequel cette différence d'orthographe a fait tomber le Dictionnaire de l'Académie, qui donne l'exemple suivant : « Il n'eut pas « plutôt dit cela qu'il s'en repentit. » Le sens de la phrase est évidemment celui-ci : le moment où il dit cela ne fut pas plus rapproché que celui où il s'en repentit, c'est-à

)

Pages.

dire que dans le même moment il le dit et s'en repentit,

Le doute est-il possible dans ce cas ? 195, notes 2-3. Veterans. Ce sont les conseillers au Parle

ment et à la Cour des aides, qui devenaient nobles par

ancienneté après un certain nombre d'années de service. 196, 1. 12. Tau (sic). C'est sans doute une faute, taux venant

de taxatio. 198, 1. 1. – Adherans, écrit par un a, comme on aurait dû

continuer à l'écrire, lui et tous les autres substantifs et adjectifs verbaux en ant. Qui a établi cette distinction? Un grand despote, un juge souverain, qui rend presque toujours des arrêts non motivés, l'usage,

Quem penes arbitrium est, et jus, et norma loquendi. 1999, 1. 14. Etude, comme la plupart des mots venant d'un

nom neutre en latin, a commencé par être masculin, et, comme d'autres noms commençant par une voyelle et' finissant par ụn e muet, est devenu féminin. V. la note de la page 71, 1. 16.

Etude a eu d'ailleurs les deux genres : un étude était le fait d'étudier, et une étude l'endroit où l'on étudie. (Voir

Malherbe, Commentaires sur Desportes.) 203, 1. 12. Avidément. Exception à la règle de formation

des adverbes, qui ne donne en général la terminaison ément qu'à ceux qui viennent d'un participe passé en é. Avidément ne se dit plus, mais on dit encore : profondément, immensément, confusément, etc... Autres abus de

l'usage! 217, 1. 23. Au lieu de sons, l'édition porte sens, qui ne signifie

rait rien.

[ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

e Cabinet du Bibliophile se compose de pièces rares ou inédites, intéressantes pour l'étude de l'histoire, de la littérature

et des moeurs du XV: au XVIIIe siècle. Il comprend aussi les éditions originales de ceux de nos grands écrivains dont le premier texte présente des différences notables avec le texte définitif. Le double intérêt de rareté et de curiosité que présentent ces publications leur assigne une place dans le cabi

net du bibliophile, dont elles forment la bibliothèque intime.

Le nombre de ces publications est illimité. Elles paraissent les unes après les autres, sans ordre, et à mesure qu'il s'en rencontre qui semblent dignes d'être reproduites. Chacune d'elles, indépendante de toutes les autres, peut être achetée séparément. Le seul lien qui existe entre elles est dans la pensée de former pour les bibliophiles une collection qui ponde à leurs goûts et à leurs besoins.

Cette entreprise s'adresse à des collaborateurs autant qu'à des acheteurs. Aussi prions-nous les amateurs qui découvriraient quelques pièces rares ou intéressantes, et qui aimeraient mieux les rattacher à notre collection que de les publier séparément, de vouloir bien nous en faire part. Nous serons heureux de les joindre aux nôtres, si elles rentrent dans le cadre que nous nous sommes tracé.

ܐܬܐ

CONDITIONS DE LA PUBLICATION

lo

[ocr errors][ocr errors][merged small]

Es volumes sont tirés le plus souvent à 300 exemplaires; quelques-uns sont imprimés à un nombre inférieur. Le tirage

des plus importants est porté à 500, mais ce nombre n'est jamais dépassé. Chaque publication porte, du reste, le chiffre exact et le détail du tirage, et tous les exemplaires sont numérotés.

(Exemplaires de choix.) Il est tiré également !2 exemplaires sur papier de Chine et 12 sur papier Whatman. Ces exemplaires étant toujours les premiers vendus, les personnes qui voudraient se les assurer feront bien de nous les demander à l'avance.

(Exemplaires sur vélin et sur parchemin.) Les amateurs qui désireraient des exemplaires sur vélin ou sur parchemin sont priés de nous en prévenir. Ils trouvent toujours, sur un catalogue joint au dernier volume paru, l'indication des ouvrages en préparation, et peuvent ainsi nous envoyer leur demandes avant que l'impression soit commencée.

(Souscripteurs.) Il est donné avis de la publication de chaque volume à toute personne qui en manifeste le désir. Les amateurs qui souscrivent à toute la collection reçoivent les volumes au fur et à mesure de leur publication. Ils jouissent d'une remise de 10 p. 100 sur le prix de la vente.

(Prix.) Le prix des volumes varie, suivant leur contenance, de 5 à 10 fr. pour les papiers vergés, et de 10 à 20 fr. pour les papiers Whatman et les papiers de Chine

[ocr errors]
« PreviousContinue »