Page images
PDF
EPUB

ŒUVRES

DE

M. BOILEAU DESPRÉAUX.

A

DE

M. BOILEAU DESPRÉAUX.

NOUVELLE ÉDITION,

Avec des Eclairciffemens Hiftoriques donnés par lui-même,
& rédigés par M. BROSSETTE; augmentée de plufieurs
Pièces,tant de l'Auteur,qu'aïant rapport à fes Ouvrages;
avec des Remarques & des Dissertations Critiques.

Par M. DE SAINT-MARC.

TOME V.

[ocr errors]
[ocr errors]

A PARIS,

DAVID, à la Plume d'Or. rue S. Jacques.
Chez DURAND, au Griffon.

MDCCXLVII.

AVEC APPROBATION ET PRIVILEGE DU ROI.

[ocr errors]

AVERTISSEMENT.

JAI promis, à la Page 450. du IV. Tome, d'inférer dans l'A

vertiffement de celui-ci ce que j'avois à dire de Tollius & de M. Capperonnier, je me flate qu'on ne trouvera pas mauvais que ce foit par où je commence.

·

JACQUES TOLLIUS, Docteur en Médecine, êtoit natif d'Inga dans le Territoire d'Utrecht, & mourut en 1696. On n'est guères informé jufqu'ici du détail de fa Vie. On trouve feulement dans quelques uns de fes Ouvrages, qu'êtant jeune il avoit enfeigné dans fa Patrie, apparament les Belles Lettres ; & qu'il en retiroit des avantages confidérables, lorsqu'un revers imprévu renverfa fa fortune & le réduifit dans un êtat malheureux, dont il ne fortit que par la protection de Frédéric Guillaume, Marquis de Brandebourg, & du Prince Frédéric fon Fils, qui lui donnèrent en 1684. une Chaire de Profeffeur ordinaire d'Eloquence & de Langue Grecque. Il avoit fait, en Savant, qui cherche à s'inftruire, plufieurs Voïages dans les différentes parties de l'Allemagne, en Hongrie, en Italie. On en a les Relations dans fon Livre pofthume, donné par Henri Chretien Henninius, à Amfterdam en 1702, in-4". fous le titre d'Epiftola itineraria. C'eft un recueil auffi curieux qu'utile. J'ai fait connoître fuffifament fon Edition de Longin, & je puis me dif penfer d'en parler ici. De fes autres Ouvrages, le plus fingulier eft celui qui porte pour titre : FORTUITA SACRA, in quibus, præter Critica nonnulla, tota fabularis Hifloria Graca, Phoenicia, Egyptiaca, ad Chemiam pertinere afferitur. C'eft un Volume in-12. qui parut à Amfterdam en 1687. Le Titre seul annonce que Tollius peut fort bien avoir place parmi ceux à qui l'Erudition n'a pas rendu le Jugement plus fain. Quelle extravagance d'aller chercher les fecrets de la Chimie & de la Pierre Philofophale, dans les Fables du Paganifme! Cela n'empêche pas que ce Livre ne foit utile & rempli de fort bonnes chofes en fait de Critique. Je ne dirai rien du refte des Ecrits de ce Savant. On trouvera fuffifament à s'en inftruire dans les deux Supplé mens au Moreri de M. l'Abbé Goujet.

CLAUDE CAPPERONNIER, Diacre du Diocèfe d'Amiens, Licentié en Théologie de la Faculté de Paris, & Profeffeur Roïal en Langue Grecque, naquit à Montdidier, petite Ville de Picar

« PreviousContinue »