Traité des grandes opérations militaires, contenant l'histoire critique des campagnes de Frédéric II, comparées à celles de l'empereur Napoléon: avec un recueil des principes généraux de l'art de la guerre, Volume 7

Front Cover

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 67 - ... naturels de paix et d'amitié pour la France. Milan est à vous, et le pavillon républicain flotte dans toute la Lombardie. Les ducs de Parme et de Modène ne doivent leur existence politique qu'à votre générosité.
Page 68 - ... sieurs siècles d'esclavage, tel sera le fruit « de vos victoires ; elles feront époque dans « la postérité : vous aurez la gloire immor« telle de changer la face de la plus belle « partie de l'Europe. Le peuple français, libre, « respecté du monde entier , donnera à « l'Europe une paix glorieuse qui l'indemni- 1796« sera des sacrifices de toute espèce qu'il a
Page 68 - Le peuple français, libre, respecté du monde entier, donnera à l'Europe une paix glorieuse, qui l'indemnisera des sacrifices de toute espèce qu'il a faits depuis six ans. Vous rentrerez alors dans vos foyers, et vos concitoyens diront en vous montrant : // était de l'armée d'Italie!
Page 67 - Tant de succès ont porté la joie dans le sein de la patrie; vos représentans ont ordonné une fête dédiée à vos victoires , célébrée dans toutes les communes de la République. Là , vos pères , vos mères, vos épouses, vos sœurs, vos amantes (i) se réjouissent de vos succès , et se vantent avec orgueil de vous appartenir.
Page 68 - Eh bien, partons! Nous avons encore des marches forcées à faire, des ennemis à soumettre, des lauriers à cueillir, des injures à venger! •• Que* ceux qui ont aiguisé les poignards de la guerre civile en France, qui ont lâchement assassiné nos ministres, incendié nos vaisseaux à Toulon, tremblent : l'heure de la vengeance a sonné! -Mais que les peuples soient sans inquiétude; nous sommes amis de tous les peuples, et plus particulièrement des descendants des Brutus, des Scipion et...
Page 217 - Championnet, qui achevait à peine le mouvement ordonné pour la veille : il s'engagea de suite un combat assez vif, à la suite duquel les Français prirent possession de toute la partie de la ville de Limbourg, située sur la rive droite de la Lahn. Les grenadiers de...
Page 72 - ... forcé de capituler faute de vivres et « de munitions. Quelques coups de canon furent tirés et « la ville sommée ; mais l'aveuglement des insurgés étant « à son comble , le général Dommartin fit placer de suite
Page 67 - Piémont, délivré de la tyrannie autrichienne, s'est livré à ses sentiments naturels de paix et d'amitié pour la France. Milan est à vous, et le pavillon républicain flotte dans toute la Lombardie. Les ducs de Parme et de Modène ne doivent leur existence politique qu'à votre générosité. L'armée qui vous menaçait avec orgueil ne trouve plus de barrière qui la rassure contre votre courage...
Page 62 - ... pièces légères attachées à l'avant-garde de la division Masséna. Cependant pour assurer le succès de la journée, il n'y avait pas une minute à perdre , Bonaparte ordonna au général Masséna de former tous les bataillons de grenadiers en colonne serrée, et de les faire suivre par sa division; celle du général Augereau, qui avait passé la nuit à Casal-Pusterlengo , reçut l'ordre d'accélérer sa marche, pour venir prendre part au combat et soutenir les efforts de la première....
Page 145 - A une heure et demie le général donna le signal du départ : le canon des fausses attaques se faisait déjà entendre et aurait dû donner l'éveil à l'ennemi; cependant ce trajet s'exécuta très-heureusement. Les troupes débarquèrent sans tirer un coup de fusil; les postes ennemis n'eurent que le temps de faire une première décharge et de s'enfuir.

Bibliographic information