Revue de l'Agenais et des anciennes provinces du Sud-Ouest, Volume 23

Front Cover
Fernand Lamy (i.e. Louis Ferdinand)
Société académique d'Agen., 1896 - Agen (France)
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 14 - ... faire , en des allées de trois mille pas qui sont au long de la rivière; et le reste de la journée se passoit en toutes sortes d'honnestes plaisirs, le bal se tenant d'ordinaire l'après-disnée et le soir.
Page 261 - Je crois en Dieu le Père tout puissant, créateur du ciel et de la terre; et en JésusChrist, son fils unique, notre Seigneur, qui a été conçu du S.
Page 13 - Cour; et n'y avoit rien à regretter en eux, sinon qu'ils estoient huguenots. Mais de cette diversité de religion il ne s'en oyoit point parler, le Roy mon mary et...
Page 572 - C'est, premièrement, parce que Dieu, qui crée les empires et les distribue selon sa volonté, en comblant notre empereur de dons, soit dans la paix, soit dans la guerre, l'a établi notre souverain, l'a rendu le ministre de sa puissance et son image sur la terre. Honorer et servir notre empereur est donc honorer et servir Dieu même.
Page 572 - D. Que doit-on penser de ceux qui manqueraient à leur devoir envers notre empereur? « R. Selon l'apôtre saint Paul, ils résisteraient à l'ordre établi de Dieu même, et se rendraient dignes de la damnation éternelle.
Page 238 - ... Monsieur, qu'il dépend de M. de Pomponne de lire ou de ne pas lire ma harangue au roy. Je vous prie de l'engager à la lire , s'il la trouve à son gré. Autre lettre particulière du même jour. Il accuse la réception d'une lettre de M. de Torci et d'une autre du roi de France pour la reine de Suède. Je viens, Monsieur, de recevoir la lettre, que vous m'avez fait l'honneur de m'eserire le 7° de ce mois avec 11 lettre du roy pour la reyne de Suède.
Page 13 - Nerac, où nostre Cour estoit si belle et si plaisante, que nous n'envions point celle de France, y ayant madame la princesse de Navarre sa sœur, qui depuis a esté mariée à M.
Page 274 - ... testes ; et eussiez veu beaucoup d'hommes qui tenoient en une main leur fille, et en l'autre leur femme ; et furent nombrez à plus de huict cens hommes , femmes et enfans. J'avois veu une grande...
Page 304 - II. en 1710, Lettres et Négociations de MM. le maréchal d'Estrades, Colbert, marquis de Croissy et comte d'Avaux, ambassadeurs plénipotentiaires du roi de France à la paix de Nimègue, 1676-1677, 3 volumes in-12; III.
Page 260 - Scachent tous prôsans et advenir que lan mil six cens cinquante sept et le huictième jour du mois de septambre, régnant souverain et très chrestien prince Louis, (3) par la grâce de Dieu roy de France et de Navarre, par devant moy notaire royal soubsigné et tesmoings bas nommés, (1) Bulletin du Comité de l'Art chrétien, tome VI, 1898. n

Bibliographic information