Mémoires de la Société des antiquaires de Picardie, Volume 4

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 97 - HENRY, par la grâce de Dieu roy de France, savoir » faisons à tous présens et à venir que nous avons en...
Page 12 - Telles sont les questions que soumet à la société M. l'abbé Santerre , en s'arrêtant au premier fait , après avoir indiqué l'étendue présumée de ce village dont la juridiction fut réunie en 1560 à celle d'Eplessier-patte-d'Oie , qui perdit plus tard la sienne en 1701. Chacun connaît l'horrible dénouement des amours du châtelain de Coucy et de la dame de Fayel. M. Peigné , si familier avec nos vieux poèmes de la Picardie , a voulu éclaircir la confusion qui s'était établie parmi...
Page 240 - ... à tous juges, même aux cours souveraines , dans toute l'étendue du royaume , de connaître des actions qui s'élèvent entre les officiers et chevaliers des compagnies de l'arc, de l'arbalète ou du fusil établies dans les villes et bourgs du royaume , soit qu'elles soient ou non dépendantes des magistrats des villes où elles existent, pour raison de leurs exercices , fonctions , services et élections d'officiers , guet et garde ou autrement, relativement à leurs dites qualité d'officiers...
Page 650 - Prarond et contient quelques renseignements sur la classe ouvrière d'Abbeville et notamment sur celle de l'établissement des Rames. 804. Rapport fait à la Société impériale d'Emulation d'Abbeville, par ME Demarsy, sur l'ouvrage de M. Boucher de Perthes, ayant pour titre: Des Monuments celtiques et antédiluviens ou de l'industrie primitive. — Abbeville, Briez, 1855, 26 p.
Page 108 - Mandons à nos amés et féaux conseillers en notre cour royale d'Amiens de publier et enregistrer les présentes : car tel est notre bon plaisir. Et afin que ce soit chose ferme et...
Page 641 - inq couplets de la fin des cent jours. — Bibliothèque de M. de Caïeu de Vadicourt. 769. Six Balafres ou la soirée des casernes , par G (Guinaud) , officier des volontaires royaux sous les ordres du général Prince de Croï-Solre. — S. 1. nn nd, 15p. in-8°. Dialogue qui a eu pour but de faire éclater la désertion dans la garnison d'Abbeville et qui, le jour même qu'il parut , 20 avril 1815 , a été porté dans les casernes par les officiers royalistes de Tournemine et Delimange , du 89.
Page 36 - ... dans son état primitif, et dont les bords et la pointe sont aussi tranchants que le permet une industrie qui n'avait jamais songé à les polir. D'autres ressemblent à un poignard, d'autres encore ont la forme d'une pyramide triangulaire, et les arêtes sont creusées fort irrégulièrement par les éclats du silex.
Page 87 - toute cocarde autre que la cocarde nationale de» meurent réformés aux termes de la proclamation du » roi. Les drapeaux des anciens corps et compagnies » seront déposés à la voûte de l'église principale , pour » y demeurer consacrés à l'union, à la concorde, à la
Page 245 - ... au-dessus de la porte , aux trophées d'armes , au but , disent encore les auteurs que nous venons de citer ; ceux-ci sur tout attiraient les regards d'une jeunesse galante et joyeuse : » Amour pour bien régler notre célèbre fête A voulu nous donner des lois, II a mis bas son arc et son carquois. A pris le vir et l'arbalète. Mais il se plaît tant au métier Et se sert de vos traits avec tant d'artifice Qu'il pourra bien quitter son ancien exercice Et se faire arbalétrier (1). Ce furent...
Page 383 - D'après les statuts, ces fêtes devaient avoir lieu alternativement dans une ville désignée à l'avance. La ville choisie devenait dépositaire d'un gage d'armes appelé Bouquet et ce dépôt entraînait l'obligation de rendre le prix dans un temps limité et de fournir un nouveau gage d'armes pour le lir suivant.

Bibliographic information