Répertoire général du Théâtre Français: composé des tragédies, comédies et drames des auteurs du premier et du second ordre, restés au Théâtre Français; avec une table générale ...

Front Cover
Mme veuve Dabo, 1823 - French drama
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 147 - Peignez-moi sans détour Ce que vous éprouvez. EUGÉNIE. Je sens de jour en jour Une mélancolie, une langueur secrète Dont l'attrait inconnu me charme et m'inquiète. Tantôt là, dans mon sein, c'est un abattement, Qui m'accable; tantôt c'est un enchantement : Mes yeux sont éblouis de toute la nature ; L'air me semble plus doux, la lumière plus pure. Je ne sais quel génie entraîne alors mes pas : Je poursuis un objet que je ne connois pas.
Page 186 - Mais je sais que chez vous la sensibilité Souvent passe de l'une à l'autre extrémité. Le besoin de sentir en secret vous excite ; La curiosité l'aiguillonne et l'irrite ; Et votre cœur saisit avec avidité Tout ce qui peut s'offrir à son activité. Le plaisir, la terreur , la pitié , les alarmes, Ouvrent également la source de vos larmes. Tout ce qui vous émeut est pour vous un plaisir ; Vous aimez mieux souffrir que de ne rien sentir. Tel est votre penchant! dirigez-le, mesdames; D'amour...
Page 93 - Fi donc ! parle-t-on du visage Quand il s'agit de cœur, d'esprit , et de raison ? La fleur de la beauté n'est qu'une illusion Qui cache les vertus en déguisant le vice. Le sage attend toujours que le charme finisse , Quand il veut s'attacher à la réalité. Son cœur alors se rend à la solidité Du vrai mérite. Ainsi la saison où vous êtes, A parler sensément, est celle des conquêtes.
Page 2 - Quand monsieur votre père Mourut... trop tôt, hélas! et pour vous et pour moi, Dans cette maison-ci je cherchai de l'emploi Près de monsieur Mondor, chéri de son village; Vif, mais bon ; s'occupant beaucoup du jardinage, Dont il fait son plaisir. C'est pour les bonnes gens Que le ciel a créé les plaisirs innocents.
Page 295 - Contre ses pleurs touchants que pourra mon courage ! D'un avenir affreux cet instant est l'image : Hélas ! n'est-ce qu'en y cédant , Qu'on connoît le danger d'un si doux ascendant?... ' (à Lindor. ) ' C'est vous , à présent , que j'implore : Au nom de votre amour , laissez-moi voir encore Cette délicatesse et cette pureté Qui faisoit mon bonheur et ma...
Page 312 - A mes avis jusqu'à présent docile, Nulle faute n'a pu troubler votre bonheur; J'ai su développer au fond de votre cœur Le germe des vertus que le ciel y fit naître ; Et de vos passions je vous crois assez maître , Pour que, dans tous les temps, vous ayez sous les yeux Les principes qui seuls peuvent vous rendre heureux. Vous...
Page 150 - DE SAINT-CLAIR. Sont les fleurs dont le piège est couvert. Ce qu'on gagne en amour ne vaut pas ce qu'on perd... Ah ! puisses-tu jamais ne connoître les hommes ! EUGÉNIE.
Page 298 - L'amour a des rigueurs même pour la jeunesse; Son silence à mes yeux peint sa délicatesse. Mais son bonheur m'est cher, il le sait, il le voit...
Page 168 - Ah ! j'entends. Il repose ici près; il va mieux, votre maître. DUROIS. Mon maître est Lisidor, sou oncle; il va paroître...
Page 62 - Je sais... MELCOURT. Et c'est à vous aussi que je m'adresse Pour faire sur-le-champ réussir un dessein Utile même à vous, madame ; car enfin Les chagrins d'un...

Bibliographic information