Revue de l'Agenais et des anciennes provinces du Sud-Ouest, Volume 14

Front Cover
Fernand Lamy (i.e. Louis Ferdinand)
Société académique d'Agen., 1887 - Agen (France)
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 553 - Novembre dernier ; et après y avoir été admis , il a juré de veiller avec soin sur les fidèles de la Paroisse qui lui est confiée , d'être fidèle à la Nation , à la Loi et au Roi , et de maintenir de tout son pouvoir la Constitution décrétée par l'Assemblée Nationale et acceptée par le Roi , et en particulier la Constitution Civile du Clergé.
Page 83 - Dieu le . créateur en l'adorant, et ratifiant leur foy envers lui, et le glorifiant de sa bonté immense. Et, lui rendant grâce de tout le temps passé, se recommandoient à sa divine clémence pour tout l'avenir.
Page 110 - Et crois certainement que les seuls vices de noz prelats, qui ont sans doute besoing d'une grande correction, et quelques imperfections que le cours du temps a apporté en...
Page 555 - L'Assemblée nationale, considérant que les efforts multipliés des ennemis de l'ordre, et la propagation de tous les genres de troubles dans les diverses parties de l'Empire, au moment où la nation, pour le maintien de sa liberté , est engagée dans une guerre étrangère , peuvent mettre en péril la chose publique , et faire penser que le succès de notre régénération politique est incertain ; Considérant qu'il est de son devoir d'aller...
Page 183 - Cent-Ans, qui eut pour résultat de multiplier les domaines des familles féodales; celles-ci usurpèrent violemment des droits qui ne leur appartenaient pas; elles exercèrent le droit de justice sur les territoires occupés et s'arrogèrent peu à peu des droits fonciers sur toutes les terres des paroisses réunies à leurs baronnies. Voilà donc un retour offensif de la féodalité : l'établissement des droits féodaux à la fin du moyen âge. Comment cette « féodalité rentière, » dont je...
Page 308 - Rome, pour l'obtention des bulles et provisions apostoliques de ladite abbaye, et cependant pour assurance de sa volonté, le présent brevet, qu'elle a signé de sa main, et fait contresigner par moy ministre secrétaire d'Etat et de ses commandements et finances. Signé : Louis.
Page 15 - Demay fût en mesure d'en solliciter l'impression dans la collection des documents inédits. La section d'histoire, d'archéologie et de philologie du Comité des travaux historiques renvoya la demande de l'infatigable sigillographe à l'examen d'une commission composée de MM.
Page 111 - Ne faictes point de bande et de corps à part : joignez vous ensemble. Vous voyez combien de ruines ces dissentions ont apporté en ce royaume, et vous respons qu'elles en apporteront de bien plus grandes.
Page 12 - Les premiers blasons ont fait leur apparition dans le dernier tiers du xn e siècle, se produisant sur l'écu, tantôt brusquement, tantôt après s'être déjà montrés en germe dans le champ du sceau. La fleur de lys s'héraldise sous PhilippeAuguste. Quant au fleuron ornant la couronne et le sceptre de nos rois, on le rencontre aussi loin que l'on peut remonter à l'aide des sceaux et des manuscrits à miniatures, c'est-à-dire jusqu'à Charlemagne. La Vierge, à partir du xi...
Page 104 - Les ministres preschoient publiquement que, s'ils se mettoient de leur religion, ils ne payeroient aucun devoir aux gentilshommes , ny au Roy aucunes tailles ; que ce qui luy seroit ordonné par eux ; autres preschoient que les roys ne pouvoient avoir aucune puissance que celle qui plairoit au peuple ; autres preschoient que la noblesse n'estoit rien plus qu'eux : et de fait , quand les procureurs des...

Bibliographic information