Page images
PDF
EPUB
[merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][graphic]
[ocr errors][ocr errors]
[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]

INTRODUCTION 1.

L'autorité de la raison , la distinction de l'esprit et du corps, la création continue, tout Descartes est dans ces trois points. Par le premier, il fonde la philosophie moderne; par le second, le spiritualisme moderne ; par le troisième , la famille de penseurs spiritualistes qui porte plus spécialement le nom d'école cartésienne. Dogmatique et positif dans sa méthode et dans sa métaphysique, puisqu'il admet la légitimité de nos facultés et la réalité des substances corporelles

** René Descartes, né, en 1596, à la Haye en Touraine, fils d'un conseiller au parlement de Rennes, servit quelque temps comme volontaire au siége de la Rochelle, et en Hollande sous le prince Maurice. Il quitta les armées pour se livrer uniquement à sa passion pour la philosophie. Obligé de quitter Paris, où il ne trouvait pas une liberté assez ample de philosopher, il se rendit auprès d'Egmont en Hollande, et il y resta vingt-cinq ans. L'université d'Utrecht, que l'influence de Régis, l'un des disciples de Descartes, avait rendue cartésienne dès sa fondation, devint son ennemie, grâce aux intrigues du recteur Voët, qui l'accusa d'athéisme, et lui rendit odieux et même dangereux le séjour de la Hollande. De retour à Paris, il n'y trouva qu'une demi-liberté et une protection équivoque, ce qui le détermina à se rendre aux instances de la reine Christine, qui l'appelait en Suède. Mais les honneurs qu'il y trouva, les respects dont il y fut entouré, ne purent préserver sa santé des atteintes du climat ; il mourut en 1650. Son corps fut rapporté en France et inhumé dans l'église de Ste-Geneviéve à Paris. Parmi les disciples qui contribuèrent le plus à répandre sa doctrine, il faut citer Clerselier, Rohault, de la Forge, Sylvain Régis, Geulincs, Clauberg. Malgré les précautions que Descartes avait prises pour ne pas blesser

:

« PreviousContinue »