Le château de Versailles: histoire et description, Volume 1

Front Cover
L. Bernard, 1881

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 94 - Ces peuples d'ailleurs ont leur dieu et leur roi : les grands de la nation s'assemblent tous les jours , à une certaine heure, dans un temple qu'ils nomment église. Il ya au fond de ce temple un autel consacré à leur Dieu , où un prêtre célèbre des mystères qu'ils appellent saints, sacrés, et redoutables.
Page 176 - On n'a plus parlé de l'État ni des règles ; on n'a parlé que du roi et de son bon plaisir. On a poussé vos revenus et vos dépenses à l'infini. On vous a élevé jusqu'au ciel , pour avoir effacé , disait-on , la grandeur de tous vos prédécesseurs ensemble , c'est-à-dire , pour avoir appauvri la France entière, afin d'introduire à la cour un luxe monstrueux et incurable.
Page 95 - Il ne songe qu'à son affaire , et gagne où les autres perdent ; il ne néglige rien , il profite de tout , il n'est point distrait : en un mot , sa bonne conduite défie la fortune ; aussi les deux cent mille francs en. dix jours , les cent mille écus en un mois, tout cela se met sur le livre de sa recette.
Page 94 - Un homme, qui sait la cour est maître de son geste, de ses yeux et de son visage ; il est profond, impénétrable ; il dissimule les mauvais offices, sourit à ses ennemis, contraint son humeur, déguise ses passions, dément son cœur, parle, agit contre ses sentiments...
Page 63 - Versailles, le plus triste et le plus ingrat de tous les lieux, sans vue, sans bois, sans eau, sans terre, parce que tout y est sable mouvant ou marécage, sans air par conséquent qui n'y peut être bon.
Page 179 - Soyez bon Espagnol , c'est présentement votre premier devoir, mais souvenez-vous que vous êtes né Français, pour entretenir l'union entre les deux nations; c'est le moyen de les rendre heureuses et de conserver la paix de l'Europe...
Page 407 - C'est une très-bonne enfant qui n'a pas inventé la poudre , et je m'en fie à vous pour la discrétion ; mon chancelier vous dira le reste, » dit-il en se tournant vers Madame, et il sortit.
Page 46 - ... c'était toutefois sans s'arrêter trop longtemps à une même matière, voltigeant de propos en autre, comme des abeilles qui rencontreraient en leur chemin diverses sortes de fleurs.
Page 177 - Avoir la plume , c'est être faussaire public , et faire par charge ce qui coûteroit la vie à tout autre. Cet exercice consiste à imiter si exactement l'écriture du roi qu'elle ne se puisse distinguer de celle que la plume contrefait...
Page 103 - ... la première, le plus beau teint et la plus belle peau, peu de gorge mais admirable, le cou long, avec un soupçon de...

Bibliographic information