OEuvres de Descartes, publiées: Lettres

Front Cover
F. G. Levrault, 1825 - Philosophy - 571 pages

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents


Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 96 - Mais que je n'ai jamais écrit ni pensé que de telles idées fussent actuelles, ou qu'elles fussent des espèces distinctes de la faculté même que nous avons de penser. Et même je dirai plus, qu'il n'ya personne qui soit si éloigné que moi de tout ce fatras d'entités scolastiques ; en sorte...
Page 315 - Dieu avoit promise aux Israélites, il est croyable qu'il ya plus de lait, ne peut pas si facilement se résoudre à la quitter pour aller vivre au pays des ours, entre des rochers et des glaces.
Page 15 - ... de ce qu'on aime. Car la nature de l'amour est de faire qu'on se considère avec l'objet aimé comme un tout dont on n'est qu'une partie, et qu'on transfère tellement les soins qu'on a coutume d'avoir pour soi-même à la conservation de ce tout, qu'on n'en retienne pour soi en particulier qu'une partie aussi grande ou aussi petite qu'on croit être une grande ou petite partie du tout auquel on...
Page 120 - La connoissance intuitive est une illustration de l'esprit par laquelle il voit en la lumière de Dieu les choses qu'il lui plaît lui découvrir par une impression directe de la clarté divine sur notre entendement , qui en cela n'est point considéré comme agent, mais seulement comme recevant les rayons de la divinité.
Page 325 - ... de cela seul que je conçois l'être ou ce qui est, sans penser s'il est fini ou infini, c'est l'être infini que je conçois; mais, afin que je puisse concevoir un être fini, il faut que je retranche quelque chose de cette notion générale de l'être, laquelle par conséquent doit précéder.
Page 50 - ... amas ou un assemblage de tous les biens , tant de l'âme que du corps et de la fortune , qui peuvent être en quelques hommes ; mais que celui d'un chacun en particulier...
Page 154 - Dieu, car tout ce qui est vrai et bon étant dépendant de sa toute-puissance, je n'ose pas même dire que Dieu ne peut faire une montagne sans vallée, ou qu'un et deux ne fassent pas trois; mais je dis seulement qu'il m'a donné un esprit de telle nature que je ne saurais concevoir une montagne sans vallée , ou que l'agrégé d'un et de deux ne fasse pas trois , etc. Et je dis seulement que telles choses impliquent contradiction en ma conception.
Page 494 - ... elles sont suffisantes pour faire que les parties de ce chaos se démêlent d'elles-mêmes, et se disposent en si bon ordre, qu'elles auront la forme d'un monde très parfait, et dans lequel on pourra voir non seulement de la lumière, mais aussi toutes les autres choses, tant générales que particulières, qui paraissent dans ce vrai monde.
Page 85 - ... qui n'appartiennent qu'à l'expérience. Par exemple, c'est la seule expérience qui fait que nous jugeons que telles ou telles idées, que nous avons maintenant présentes à l'esprit, se rapportent à quelques choses qui sont hors de nous; non pas, à la vérité , que ces choses les aient transmises...
Page 16 - ... d'aller à une mort assurée pour leur service , qu'on craint de tirer un peu de sang de son bras pour faire que le reste du corps se porte mieux. Et on voit tous les jours des exemples de cette amour , même en des personnes de basse condition, qui donnent leur vie de bon cœur pour le bien de leur pays , ou pour la défense d'un grand qu'ils affectionnent. Ensuite de quoi il est évident que notre amour envers Dieu doit être, sans comparaison, la plus grande et la plus parfaite de toutes.

About the author (1825)

Best known for the quote from his Meditations de prima philosophia, or Meditations on First Philosophy (1641), "I think therefore I am," philosopher and mathematician Rene Descartes also devoted much of his time to the studies of medicine, anatomy and meteorology. Part of his Discourse on the Method for Rightly Conducting One's Reason and Searching for the Truth in the Sciences (1637) became the foundation for analytic geometry. Descartes is also credited with designing a machine to grind hyperbolic lenses, as part of his interest in optics. Rene Descartes was born in 1596 in La Haye, France. He began his schooling at a Jesuit college before going to Paris to study mathematics and to Poitiers in 1616 to study law. He served in both the Dutch and Bavarian military and settled in Holland in 1629. In 1649, he moved to Stockholm to be a philosophy tutor to Queen Christina of Sweden. He died there in 1650. Because of his general fame and philosophic study of the existence of God, some devout Catholics, thinking he would be canonized a saint, collected relics from his body as it was being transported to France for burial.

Bibliographic information