Page images
PDF
EPUB

IX®, LEÇON.

Distribution des idées sensibles, intellectuelles et morales , en différentes classes.

pag. Idées vraies, claires, distinctes, etc. Avantages

et inconvéniens des divisions. Ce que c'est
qu'une idée simple. Énumération des prin-
cipales idées simples. Liaisond ela théorie
des idées simples au projet d'une langue
universelle. En quoi consiste une langue
universelle. Leibnitz. Descartes. Une lan-
gue universelle est possible. Nous avons
plus de sentimens que d'idées, et plus d'i-
dées
que

de mols. Comment on s'assure des
idées simples et des idées composées. Dif-
férence de l'analyse descriptive et de l'ana-
lyse de raisonnement. L'analyse, toujours la
même dans son essence , varie dans ses for-

292

mes..

X® Leçon. Des idées abstraites.

Abstraction des sens. Abstraction de l'esprit.

Abstraction du langage. Double acception
du mot abstraction. Abstraction et difficulté
sont deux idées opposées. Du mot difficulté.
La métaphysique est la plus facile des
sciences. Divers exemples d'abstractions.
Toute science est abstraite.

338

XI. leçon. - Des idées générales.

pag. Ce

que c'est qu'une idée générale. Platon. Aris-
tote. Zénon. Réalistes. Nominaux. Descar-
tes. Hobbes. Condillac. Les idées générales
peuvent être des idées ; elles peuvent n'être
que des noms. Distribution des idées géné-
rales en classes subordonnées les unes aux
autres. Exemples. Pour connaître les cho-
ses, il ne suffit pas d'en avoir des idées gé-
nérales. Idée de l'être ou de l'existence.
Passage de d'Alembert, relatif à l'existence.
Passage de Buffon, relatif à la noblesse du
style. Sans idées générales l'homme ne rai-
sonnerait pas. Aux yeux de l'intelligence
suprême, il n'y a ni classes , ni genres , ni
espèces, et par conséquent Dieu ne gou-
verne pas le monde par des lois générales.
Si les idées générales sont fondées sur la na-
ture des choses. Il ne faut

pas

confondre les idées générales avec les idées collectives. L'idée de la vertu est abstraite, générale et composée. C'est à la logique à montrer l'influence des termes généraux, et du langage, sur la marche directe, ou rétrograde, ou sur l'immobilité de l'esprit humain.

: 635

TOME IT

31

pag. XII. LEÇON. - Réflexions sur ce

Réflexions sur ce qui précède. Indication de ce qui reste à faire pour compléter un traité de métaphysique. Résumé.

Rendre raison de l'intelligence de l'homme : tel

est le problème dont on demande la solution à la métaphysique.Ce problème en comprend deux. L'un a pour objet , la manière dont se forme l'intelligence; l'autre , la formation de l'intelligence. Le premier de ces deux problèmes est le seul que nous ayons cherché à résoudre. Vérités qu'il faut avoir reconnues, avant d'entreprendre la solution du second. Indication de la méthode qui peut le résoudre dans toutes ses parties. L'idée des corps a son origine dans le sentiment-sensation ; l'idée de l'âme, dans le sentiment de l'action de ses facultés ; l'idée de Dieu, dans tous les sentimens, et particulièrement dans le sentiment de cause. Les philosophes , pour n'avoir reconnu qu'une seule manière de sentir, ont dû nécessairement s'égarer.Erreur de Locke, et de ses disciples. Erreur de Leibnitz, et de ses disciples. Fondemens des sciences. L'ontologie

pas la science première. Ontologie de Hobbes, de Volf, de S'gravezande. Il faut partir du sentiment, pour arriver aux idées

n'est

pag.
de la substance, de l'essence, de la possi-
bilité, de la cause, du temps, de l'espace,
de l'infini, du beau, du vrai , du bon, etc.
Comment doit être posée la question de
l'existence des corps. Confirmation de no-
tre théorie de la sensibilité

419
CONCLUSION.

474

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[merged small][ocr errors]
« PreviousContinue »