Jérusalem délivrée

Front Cover
F. Knab, 1838 - 432 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 40 - ... ront ou banniront notre misère : Dieu nous a accordé « Jérusalem ; q ni pourra nous l'enlever? Il n'est pas « de courage humain qui puisse nous effrayer, car « mourir, pour nous c'est naître, et en perdant la vie « temporelle nous en acquérons une éternelle. Allez « donc rapporter à ceux qui vous ont envoyés que, « même Jérusalem en notre puissance, nous ne dé...
Page 344 - d'Accon au duc de Césarée. Une race de chiens a « passé chez moi , race folle et querelleuse , à laquelle , « si tu aimes ta loi, tu dois chercher à faire beaucoup « de mal, tant par toi que par les autres.
Page 40 - ... qu'il était assis à terre, on lui apporta une épée franque, tout-à-fait mauvaise et émoussée, et couverte d'une affreuse rouille; on lui apporta en même temps une lance en aussi mauvais état, si même à force d'être gâtée elle ne faisait paraître l'épée meilleure. Corbahan l'ayant vue, dit : « Qui nous apprendra où l'on a trouvé ces armes, et « pourquoi on les vient apporter en notre présence ? » A quoi ceux qui les apportaient répondirent :
Page 40 - Jérusalem en notre puissance, nous ne déposerons pas les armes que nous avons prises dans notre pays; nous nous confions en celui qui a instruit notre main à combattre et rend notre bras ferme comme un arc d'airain; le chemin s'ouvrira à nos épées, les scandales seront effacés, et Jérusalem sera prise; elle nous appartiendra alors, non par la bonté des hommes, mais par le décret de la justice céleste, car c'est de la face de Dieu qu'émane cet arrêt qui va nous donner Jérusalem. » Les...
Page 223 - ... conséquence préparé toutes les machines qui purent être disposées pendant la nuit , le lendemain ils attaquèrent la ville depuis le matin jusqu'à la troisième heure avec une si grande vigueur , que les Sarrasins se virent forcés d'abandonner le mur intérieur ; car les nôtres détruisirent les ouvrages avancés, et quelques-uns d'entre eux montèrent même jusque sur les murs intérieurs. La ville était donc au moment d'être prise , lorsque la crainte et la faiblesse se glissèrent...
Page 37 - Dieu, je vais détourner le carte nage de vos têtes. » Les fidèles accueillent ces paroles avec reconnaissance , et lui promettent d'accomplir ce qu'il a demandé. En conséquence , ils arrêtent que, pour conserver éternellement sa mémoire, les gens de sa tribu porteront désormais dans la procession solennelle , et au milieu des rameaux de palmier, l'olive qui est le signe de Nôtre-Seigneur Jésus-Christ. Aussitôt le jeune homme se présente devant les magistrats , et se déclarant coupable...
Page 374 - Mais comme les nôtres étaient déjà en possession des remparts et des tours , on put voir dès lors des choses admirables. Parmi les Sarrasins , les uns étaient frappés de mort , ce qui était pour eux le sort le...
Page 13 - Si la hauteur de и son corps et l'assurance de ses regards » avaient quelque chose de farouche et » de terrible , sa bonne mine avait aussi » quelque chose de doux et de charmant.
Page 40 - notre pays; nous nous confions en celui qui a ins« truit notre main à combattre et rend notre bras « ferme comme un arc d'airain ; le chemin s'ouvrira à « nos épées, les scandales seront effacés, et Jérusalem « sera prise ; elle nous appartiendra alors, non par la « bonté des hommes, mais par le décret de la justice « céleste, car c'est de la face de Dieu qu'émane cet « arrêt qui va nous donner Jérusalem. » Les envoyés ne trouvèrent rien à répondre, mais furent grandement...
Page 403 - ... de l'Islamisme, bien des combats vous restent à soutenir, dans lesquels vos têtes rouleront à vos pieds ! — Comment dormir et fermer les paupières, lorsqu'on est atteint par des commotions qui réveilleraient l'homme le plus profondément endormi ? — Vos frères, dans la Syrie, n'ont pour se reposer que le dos de leurs chameaux , ou les entraillesdes vautours.

Bibliographic information