Page images
PDF
EPUB

mo

X V. Le Loup et le Chien.

Un loup n'avait que les os et la peau ,

Tant les chiens faisaient bonne garde :
Ce loup rencontre un dogue aussi puissant que beau,
Gras, poli, qui s'était fourvoyé par mégarde.

L'attaquer , le mettre en quartiers ,
Sire loup l'eût fait volontiers :
Mais il fallait livrer bataille ;

1

Et le matin était de taille

A se défendre hardiment.

Le loup donc l'aborde humblement ,
Entre en propos , et lui fait compliment

Sur son embonpoint qu'il admire.
Il ne tiendra qu'à vous, beau sire ,

(1) Un champ où l'on a moissonné.
(2) Peur.
(3) Attraper.

[ocr errors]

X V. Lou Lou é lou Ché de basso-cour;

Un lou magré coum-un pi,
Qué chossavo dîs n'eytouillo, I
Màï qué vio boun opéti ,
L'y vàï véyr-un gros mâti.
Qu'eyro bién cé qué. l'y fouillo
Per fås doù-tréy bous répas ,
Mås lou lou s'y fiavo pas.
Sultan éyro plo bién gras !
Mås sultan éyro de taillo
A bien défendré soun lar.
Hardi, fiér coum-un cézar
Au vio, méym-eyta soudar ,
É vũ màï d'uno botaillo
Countré lou, countré rénar.
Én fèt dé quélo conaillo,
Au né vio hounto ni påu 3
Dẻ loi ronas 3 per lou cầu.
Un lou ò bé d'àu couragé ,
Mâs àu fï prudén é sagé

Hàûnêté méymo quan fau.
Quéü-qui à nôtré ché foguèt doun poulitesso ;

Au vanto for so bell-espesso,

É surtou soun émboumpouén
Qu'du visayo toujour, mâs pèr-tan d'assez louéna

Si voù fogiâ coumo n'adtréis ,
Sé l'y dissèt tan lou ché

D'être aussi gras que moi , lui repartit le chien,

Quittez les bois, vous ferez bien :
Vos pareils y sont misérables ,

Cancres , hères , et pauvres diables
Dont la condition est de mourir de faim.

Car, quoi! rien d'assuré ! point de franche lipée !

Tout à la pointe de l'épée ! Suivez-moi , vous aurez un bien meilleur destin.

Le loup reprit : Que me faudra-t-il faire ? Presque rien, dit le chien : donner la chasse aux gens

Portant bâtons, et mendians ;

(4) Faim dévorante.
(5) La pépie.
(6) Jours ouvrables.
(7) Soupe faite avec du lard et du chou verdi
(8) Qui a bonne façon.
(9) Pain de seigle appellé pain-d'hôtel.
(10) Le morceau de lard dont on a fait la soupe.
(11) La maison.
( 12 ) Le jardin.
(13) Cavailler de maréchaussée.
( 14 ) Siffle.

[ocr errors]

Vo sirias toũ gras coumo me. Lo fan-galo 4 n'éï pas chaz noû coumo chaz

vàûtreis, Qué càücas-vé né fâs pas

Per sénmano dous répas ,
Màï qué minjas souvén de lo viando pûrido.
Un ché dé basso-cour no jomaï lo pépido 5

Au fi ségur dé fas toujour
Soù tréü-quatré répas per jour.
Per mé, tou lou moundé mé baillo

Os dé gibiéz, os dé voulaillo,
Os dé védéü, ôs dé moutou ;
Trapé toujour càüqué croûtou ;
Lèché loll plå , lèché las chiêtas;
É loû jour-bran 6 coumo las fêtas
Minjé toujour, séï é moti ,
(Bién souvén séy véy d'opéti , )
Moun éïcunlado dé bréjàüdo 7
Bién ossimado, bien frica do 8
Toillado dé boun potoutàü , 9
Mai chicas-ve lou solourà. Io

Qudü trobaï fas-tu dis loustàü 11
Pèr gagnas no si bouno vito ?

Sé dissèt tan lou lou.

Qu'àü trobaï ? ... Presqué ré dåutou. Såü chassé ( quan l'y sàï ) loû chats dé lo cousino;

All mandians, fàu méychanto mino

Gardé lo méïjou , lou varjéz ; 12
Loû vouleurs an màï pàu dé mé qué d'un archéz, 18

Quan un mé piàülo 14 sàï à-lerto.
Lo port-o-béü restas d'eyberto

Flatter ceux du logis, à son maître complaire :

Moyennant quoi votre salaire

Sera force reliefs de toutes les façons,

Os de poulets , os de pigeons ;

Sans parler de mainte caresse.

Le loup déjà se forge une félicité

Qui le fait pleurer de tendresse,

Chemin faisant , il vit le cou du chien pelé :

Qu'est-ce là ? lui dit-il. Rien, Quoi ! rien! Peu de

chose.

Jomar

(15) Mange-brebi.

« PreviousContinue »