Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]

D'ovey mìnja-lou bé-d'àu àutreys !
Péno dé mor! qu'én pénsas vàutreys ?
Tou lou clubé crédèt , brâyo !
É sur l'âne, haro ! haro!
La counvénțiü décrétt-én masso

qu'iu siro méi

Hor-de-lo-leri
É

pourtoro lo poulinasso 24'
É quéü molhuroû pécâta
Poyèt bien sé tou soù , l'eyco d'áu coumita ,
N'iovio dégu pèr. -lou défendré
Sé fouguèt bé doun léyssas pendré.
Qeü .co falou count-asség aro
Qué sey véy vu lo proucéduro
Noû poden dovinas màï bién eyzadomén
Coumo siro lou jujomén,

Véy-qui coumén:
Si qu'ey un riché qu'ey coupable
Chas ségur qué soun càs n'ey jomàï coundamnable

Éntre richéys qu'ey n'énténdu ;
Mâs për påü qu'àu cho minablé 25
Pàubre, feble, misérable
Chas ségur qu'àu siro péndu.

мии

XII. Conseil tenu par les Rats.

Un chat, nommé Rodilardus, Faisait des rats , telle déconfiture ,

Que l'on n'en voyait presque plus ,
Tant il en avait mis dedans la sépulture.
Le peu qu'il en restait , n'osant quitter son trou,
Ne trouvait à manger que le quart de son sou,
Et Rodilard passait , chez la gent omisérable ,

Non pour un chat, mais pour un diable.
Or, un jour qu'au haut et au loin
Le galant alla chercher femme ,

(1) Assis.
(2) Quelquefois.
(3) Aussi-bien, aussi.
(4) Le peu.
(5) Renfermé.
(6) Obligé.
(7) Aucun, personne.
(8) Besoin.
(3) Fermer à verrouil.
( 10 ) Matou , chat mâle.
(11) Au hazard, à l'aveugle.

XII. Lou Chopitré téngu pèr loủ Rats.

U

N méytré chat nouma Rodillardus ; Vio fa d'àû rats no tallo marmelado Qué dîs toll loû groniéz, s’én véjio presqué půs Tan lou drôlé nén vio méi én copiloutado !

Rodillard siclia i sur soun cû Restavo càücas vé 3 tout un jour à l'offù ,

Eytopàü 3 Rodillard gobavo Tan loû rats dé groniéz, 'coumo loû rats de cavo. ( Quis darniéz , dé ségur, n'eyran gro regrettas )

Lou påü 4 qué nén eyran restas N'auzavo pûs sortîs pèr nas cherchas so vito; É dis chàqué cros, châqué ra

Qu'eyro bora 5

Eyro vira 6

Jünâs piéï qu’un harmito. Pén 7 né vio pûs m’eytiéy 8 dé borouillas 9 soun

lard É quéü cartoucho Rodillard Possavo dîs l'esprit d'àu peuplé misérablé

Noun pèr un chat, mâs pèr un diâble.
Un béü jour qué nôtré margàü 10
Sén mountèt dîs lou golátàü
Per arrêtas soun moridage
É pèr éypouzas fråü-ké-braü . Il
Lo premiero dau vesinage
Qué sé trouborio dîs lousta ü.

Pendant tout le sabbat qu'il fit avec sa dame, Le demeurant des rats tint chapitre en un coin

Sur la nécessité présente. Dès l'abord , leur doyen, personne fort prudente, Opina qu'il fallait , et plutôt que plus tard, Attacher un grelot au cou de Rodilard;

Qu'ainsi, quand il irait en guerre, De sa marche avertis ils s'enfuiraient sous terre ;

Qu'il n'y savait que ce moyen. Chacun fut de l'avis de monsieur le doyen : Chose ne leur parut à tous plus salutaire.

(12) Biais, (13) Se connaissait. (14) Un prétexte, un motif. (15) Une sonnette. ( 16 ) Du fil. (17) Une épingle. ( 18 ) A son col. ( 19 ) Nous entendrons. ( 20 ) Alors. ( 21 ) Prendra le large d'avance. ( 22 ) Deux ou trois pieds. ( 23 ) Au moins

Péndén qué séloun lour usage,
Loû nôvîs fogian lour topagé.
Toû loû rats qué loû séntén louén
Ténén chopitré dîs un couén
É délibérén sur quéü pouén ;
Pèr s’eyzantâ dé lo gobello ,
Bâtirant-îs no citodello ?
Quéü mouyén n'éï pas tan segur
Rodillard grimporio dessur.
N’iran-t-is otocas én masso
Lou rédoutablé cha-de-chasso?
Lou cas sirio tro perilloux.
Fàut troubas càüqué biàï 13 pûs doux:
Ley-doun lou douyén dé lo béndo
Qué sé counéych-én 13 countrébéndo

Dissèt , sabé n'énchéyzou 14

Per lou méttr-à lo rosou.
Vàutreis noio mất vẻy noeychỉnlo , 15

Dàu fiü 16 no guill-aubé n'eypînlo.' 17 Quan dîs soun couén dé fét lou inotou 'rouffloro Én soun càü 18 bravomén càücu l'eytochoro

Quan n'àuvirén 19 quello sounétto , Ley-doun 20 séy tambour, séy troumpetto

Chacun préndro soun éycampi; ai É méytré Rodillard sirio cén vé pûs fi

Noû siran doù-trey péz 22 sou terro

Quan quéti Malbrou niro-t-én guerro. laü né couneïssé pas d'àutré meillour mouyén. Chacun éi dé l'ovis dé moussu lou douyén ;

Mouyénan quéü tour d'odresso Is soun d'àümin 23 ségur dé counseryâ l'espesso ,

« PreviousContinue »