Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]

Sans chagrin , quoique en solitude. La belle se sut gré de tous ces sentimens. L'âge la fit déchoir : 'adieu tous les amans. Un an se passe et deux avec inquiètude : Le chagrin vient ensuite : elle sent chaque jour Déloger quelques Ris , quelques Jeux , puis

l'Amour;

Puis ses traits choquer et déplaire : Puis cent sortes de fards. Ses soins ne purent faire Qu'ellc échappât au temps , cet insigne larron.

Les ruines d'une maison

Se peuvent réparer : que n'est cet avantage

Pour les ruines du visage !

Sa préciosité changea lors de langage.

(15) Le derrière du con. ( 16 ) Pointue. (17) Tata-dévote, (18) Dédaigocuse.

Méymo nàï pas pàu quan co touno ,
Quoiqué soulo risé toujour.

Quîs sentiméns mé fan håunour
É qué né countan pas qué changnié de lingagé,
Entré-tandi lo bello prén dé l'age;

Co sé counéï sur soun visagé.
Boun-sîï-bouno-nèt loû golans.

Lo domour-éntdü doù-tréy ans.
A-las-fis lou chogrin se met de lo partido ;
L'y toumbo càüco dén, l'y survèt càüco rido.
Lo preigno bé d’ău far déicho dîs lou cogouěi 15

Mås qu'eyro sur quéä vièï minoutěž N’émplâtré dě popiez sur no chambo de boueạ. Lou tén quéä việi léyrou qu'o lo den prim-é 16

duro
L'y déyfigurèt lo figuro ,
É l'y moutrèt qué so moursuro
Sé réparo pas sur lo péä,

Coumo sur lâs tours d'un châtéä.
Éntré sas vièillas déns lo bello n'én murmuro

Mås soun mirëï , quéü lingogéz ,
Trénto vé pèr jour , têt-à-têto
L'y faï counéïtre lou dangéz
De domouras tanti-méneto ; 17

Au l'y di qué sé fogio tén
Si lo vouill-un piti tâtås d'àu sacromén,

Dé né půs' ranvouyas lo fèto.
Lo lou créguèt finalomén ;
É quello bello dégouignouso 18
Tan préciuso, tan orguillouso ,
Sé trob-a-las-fis bien huruso

Son miroir lui disait : Prenez vîte "un mari: Je ne sais quel désir le lui disait aussi :

Le désir peut loger chez une précieuse.
Celle-ci fit un choix qu'on n'aurait jamais cru ,

Se trouvant à la fin toute aise et toute heureuse

De rencontrer un malotru

(19) Ereinté.

*);!

vi.

} ;.:. ܐ،

siou

D'épousas certén malàutru

Tout éyviarla , 19 tou biscournu Qué pêino d'àu cartiez n'ovio jomàï vougu ,

Màï qué fuguèt lou bién véngu.

[ocr errors]

Quell-ovanturo éï pribado
É quéü counté n'éï pas înventa pèr plozéi ,

· Car counèissé màï d'uno fador
Qué s’én éï mordudo loù déîs.

Mås quell-historio noú fàï véyré
Qué né faut pas leyssas possas soun rén,

Quant-un lou trobo l'un lou prén.
Tou marchan qu’o perdu so véndo,
É qué pèr fås lo countrébéndo
émpluyo lou sé màï lou 'vèr
Qu'appréigné bien quéü darniéz vès
Per tro soras l'anguillo l'un lo per,

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small]

XXXIII. Le Chat et le Renard.

Le chat et le renard , comme beaux petits saints ,

S'en allaient en pétérinage. C'étaient deux vrais tartufs', deux archipatelains Deux francs patte-pelus , qui des frais du voyage, Croquant mainte volaille , escroquant maint

fromage S'indemnisaient & qui' mieux 'mieux.

441 611
Le chemin étant long, et partant, ennuyeux ,
gir Pour l'accourcir is disputèrent.

La dispute esť d'un grand secours :
Sans elle on dormirait toujours.

Nos pélerins s'égosillèrent.
Ayant bien disputé l'on parla du prochain.

XXXIII.

(1) Saints. (2) Mener bon train. (3) Escamote finement, (4) Je défie. (5) Une paire. (6) Rassasiés. (7) Désouvrés.

« PreviousContinue »