Page images
PDF
EPUB

XXVI. Le Curé et le Mort.

Un mort s'en allait tristement

S'emparer de son dernier gîte;

Un curé s'en allait gaiment

Enterrer ce mort ou plus vîte. Notre défunt était en carrosse porté ;

Bien et dûment empaquetése Et vêtu d'une robe , hélas ! qu'on nomme bière,

Robe d'hiver , robe d'été, il

Que les morts ne dépouillent guère.

( 1 ) Afin que.
(2) Maintenant.
(3) Dévotes.
(4) Jours ouvrables,
(5) Une fois que.

XX VI. Lou Curét é lou Mor.

U
N mor s'én

navo tristomén
Poyâ so rénd-à lo noturo.
Un curèt plo guày, plo countén
Chantav-au prèz dé lovituro,
Ént-eyr-émbola soun trésor.
Car fàu dîré qué quéü mor
N'èyro, pas dé pitito biêro ;
Mås qu'èyro lou pûs gros-séignour
Dé toù loù nobléîs d'alentour..
Quéü moundé roulén toù corosso ,
Néymo, pèr nå déych-à lo fosso,
Per loù nobléîs , pèr loð richars
L'io toujour gu d'ad corbillars ,
( É pèrfi 1 qué dégu nén groundé
Auro 2 l'ién-o pèr tou lou moundé.).
Finalomén, nôtré mor vio lou séü
Per lou ménas tou dré-t-au céü ,
É so fomillo rich-é fiero
L'ovi-eytendu tou dé soun loun
Din-t-un superbé hobi dé ploun,
Hobi qué noû pélén no biêro,
Hobi d'hyvèr , hobi d’éytiü ,

Hobi per fås lo proucessiä,
Hobi per how soudars , hobi per las ménêtas 3

Hobi dé jourbran 4 màï dé fêtas,

Hobi qué ni gran ni piti Né quittén jomàï půs, no-ve 5 quis l'an viti.

Le pasteur "était à côté,
Et récitait à l'ordinaire ,
Maintes dévotes oraisons ,
Et des pseaumes et des leçons ,
Et des versets et des répons :

Monsieur le mort, laissez-nous faire On vous en donnera de toutes les façons ;

Il ne s'agit que du salaire.
Messire Jean Chouart couvait des yeux son mort,
Comme si l'on eût du lui ravir ce trésor;

Et des regards semblait lui dire:
Monsieur le mort, j'aurai de vous
Tant en argent et tant en cire

Et tant en autres menus coûts.
Il fondait là-dessus l'achat d'une feuillette

Du meilleur' vin des environs :
Certaine nièce assez proprette

!

(6) Marchander. (7) Grandes honneurs, (8) Drap-mortuaire. (9) Les droits. (10) Cire,

Moun curèt plo countén dîs l'âmo ,
Chantavo per quello boun-amo
Forço déprofondis, forço miséréré ;
(Tout-à-co vàut bé caücore)
Moussu lou mor, léyssas mé faïré ,
Voun boillorar pèr païr-é maïré
D'àû réquiém, d'àů libéru ,
D'àù vrémus, dé lâs léteignas ,
Versets, reïponnis et cetera ;
Né crézé pas qué vou y’én pleignas ,
L'éïssantiel éï débién poyas ;

Sur-tou dé né pas barjignas, 6
D’obor fàut tan pèr moun dré dé présenço ,
Quéy toujour pèr-à-qui qu'un bourdoréü cou-

ménço;
Tan pèr vèï lâs grandas hàunours ; 7
Tan pèr lou pâly 8 dé velours ;
Tan pèr loû dreîs 9 dé lo fobrico ;
Tan pèr loû diés én musico;

Tan én céro ; 10 tan én argén....
Én un mou lou mountan dé quél-enterromén
Quan lou curèt l'oguèï tira dî so mémorio,

L'y dévio procuras lo glorio
Dé n'ovéy pèr so par un boun fû dé Bourdeü

D'au méiltour é d'au mîn nouvéü.
Lou servicé, lo coranténo
É l'offrando de lo poténo ,
( Séï coumprénéy lou bou-dé l'an)
Dévian fâs n'hobillomén blan
Per certéno pitito nesso
Qu'éyr-à lo flour dé so jaunesso ,

Et sa chambrière Paquette

Devaient avoir des cotillons:

Sur cette agréable pensée

Un heurt survient : adieu le char.

Voilà messire Jean Chouart

Qui du choc de son mort a la tête cassée :
Le paroissien en plomb entraîne son pasteur ;

Notre curé suit son seigneur;
Tous deux s'en vont de compagnie.

(1) Bien adventif. ( 12 ) Le détour. (13) L’écrasa. (14) Suivit. (15) II fallut. ( 16 ) Fut. (19) En eurent-elles ? (18) Leur morceau. (19) Finit là. ( 20 ) Mettre votre nez.

« PreviousContinue »