Page images
PDF
EPUB

Pendant qu'à la plumer l'autour est occupë, Lui-même sous les rets demeure enveloppé : Qiseleur, laisse-moi , dit-il en son langage;

Je ne t'ai jamais fait de mal. L'oiseleur repartit : Ce petit animal.

T'en avait-il fait davantage ?

(14) Non certainement.
(15) Dis-moi s'il te plaît.
(16) Tant pis.

Noun-gro, 14 disè-t-an lou piti, Mâs dijo-mé, chåuplå , 15 qué t'ovio fa lo làüyo:

Un màüfotour jomàï sé sàüvo ; ;
Lâs couquinorias d'àů méychan
Soun souvén n'excuso per n'aâtréis;
É dégu noll éypargnioran
Si noû n'éypargnién pas lou àûtréîs.
Tan-pićï 16 pèr quis qu'àuran màü fa,
Coum-is foran, lour siro fa.

XXIV. Le Geai paré des plumes du Paon.

Un paon muait : un geai prit son plumage;

paon

Puis après se l'accommoda; Puis parmi d'autres paons tout fier se panada ,

Croyant être un beau personnage. Quelqu'un lę reconnut : il se vit bafoué,

Berné , sifflé, moqué, joué, Et par messieurs les paons plumé d'étrange sorte : Même vers ses pareils s'étant réfugié,

Il fut par eux mis à la porte. Il est assez de geais à deux pieds comme lui, Qui se parent souvent des dépouilles d'autrui,

Et que l'on nomme plagiaires. Je m'en tais , et ne veux leur causer nul ennui :

Ce ne sont pas là mes affaires.

(1) Volé.

( 13 ) Il est obligé. (2) Muait.

(14) Mieux reçu. (3) Arrange:

( 15 ) Une pie. (4) Accoutré.

(16) Larron, Tolear. (5) De quelque manière. (17) Tel qu'il soit. (6) La roue.

( 18 ) Beaucoup. (7) Hérissé.

(19) A deux pieds. (8) Se mele.

( 20 ) D’un bel habit. (9) Avec.

(21) Quelque fois. ( 10 ) Sur-le-champ. ( 22 ) Jolis livres. (1) Masque , mascarade. (23) Libres. ( 12 ) Si bien.

(24) Trouver à redire:

XXIV. Lou Jäï qué carro de las plumas

d'du Pan.
U

N jour un viéï jäi sé carravo
Én lâs plumas qu'àu vio ràuba 1
D'un superbé pan qué mudavo , 2
Né sài coum-au séyro douba , 3
Au séyguèt 4 bé dé càuco modo 5
Qu'àurias, di qu'àu fogio lo rodo, 6
Tan lou drôl-éyr-eybourifa 7
Din-t-un si superbé éyquipage,
Au sé créü béü coum-un éymagé
É sé bouéyro 8 coumo 9 loù pân,
Qué lou counéissén tan-qué-tan. 10
Quant-is vezén quello mourico 11
Co fuguèt no bravo musico.
Dobor is se mouquén dé sé,
Aprèz-co lou plumén to-bé 10
Qu'au éï vira i3 quîtà lo plazo,
Au torno vèr quis dé so raço
Alàs nén éï pas mier récanbu, 14
Au vàu fås so cour à nò jasso 15

Qué l’y ficho d'áû pè-t-àu cû.
Un léyrou 16 làü qu'àu chio 17 né fàï jomài fourtuno

Noů vézén forço 18 jaïs séï plumno,
Jàï à dous péz 19 tou coumo quéü ,
Sé carras d'un propé gounéü 20
Qué càücas-de-vé 21 néi pas séü ,
Fâs dé brâvéïs 22 libréis nouvéü
Én dé lâs féillas de viéix libréîs,
Mas quîs darniéz , loù Jaïssé libréis , 63 )
Lo Fountaîno nén parlo pas
N'y volé pas trouba 24 d'ofas,

[ocr errors]

XX V. Le Lion amoureux,

ÉVIGNÉ, de qui les attraits

,
Servent aux Grâces de modèle
Et qui naquîtes toute belle ,
A votre indifférence près ,
Pourriez-vous être favorable
Aux jeux inn cens d'une fable,
Et voir, sans vous épouvanter ,
Un lion qu'Amonr sat dompter ?
Amour est un étrange maître !
Heureux qui peut ne le connaître
Que par récit, lui ni ses coups !
Quand on en parle devant vous
Si la vérité vous offense ,
La fable au moins se peut souffrir :
Celle-ci prend bien l'assurance
De venir à vos pieds s'offrir ,
Par zèle et par reconnaissance.

[graphic]
« PreviousContinue »