Page images
PDF
EPUB

mo

XXII. Lou Lioun moldüde é lou Rénar,

2

Aurre-ro

UTRÉ-TÉN Îs man counta
Qu'un lioun qué séyr-alita -
Pèr préncipé dé santa ,
Ordounèt din tou l'éyta ,
Qué dovan so mojesta
Loû béytiàüs dé tou-t-éyta ,
Dé tout agé é colita
Vénguessan pèr députa
S'infourmâ din qual-eyta
Sé troubavo so santa ;
Soù péno d'esséy trota
Coum-un trat-un révoulta
Aub-un criminel d'éyta.
D'àu resto so mojesta
Proumèt à tou députa
Protétiü é suréta
Pléin-antiero liberta
Pèr un éycri cocheta
Én lo griffo dé l'éyta.
Quan co fuguèt troumpéta ,
Vàuriâ vu dé tou coûta
Lou béytiàü deycounorta
Li couré, poti-pota
Coumo dé béü deyrota
Dé pàu désséy décréta
É dé sé véyr-orèsta ,
Fouéyta , markâ , déypourta,

Les renards gardant la maison

Un d'eux en dit cette raison :

Les pas empreints sur la poussière

Par ceux qui s'en vont faire au malade leur cour ,

Tous, sans exception, regardent sa tanière ;

Pas un ne marque de retour.
Cela nous met en méfiance.

Que sa majesté nous dispense:

Mài

(3) Fins.
(4) Caché.

Mài belei dẻycopita,
Car, lou réï éyr-entêta ,
Fouillo fàs so voulounta,
Loû rénars qué soun fatâ 3
Màï qu'an de lo vonita,
Séntêtén dé lour couta ,
É né fan aucun éyta
D’àu réi ni dé so santa
Ni dé soun înfirmita,
Pas màï qué dé l'orêta
Qué vio préï so mojesta;
Is sé domourén cota. 4
Quan co fuguèt ropourta
Din lou gran-cousséy d'éyta
Lou lioun fut plo déypita.
Dé sé véyr-entàů trota.
Mâs càücu mo rocounta
Qu'un rénar vio ripousta :

Siro, n'aurian counténta « Votr-înfirmo mojesta ; « Mâs ïàï finomén guêyta « L'éndr-enté séyran pourta a Toù loû péz d'àû députa , « Loù aï trouba toù plantâ « Viran d'àu méymo coûta. . Apréz loû véy bién counta

M

Grand merci de son passe-port.

Je le crois bon : mais dans cet antre

Je vois fort bien comme l'on entre ,

Et ne vois pas comme on en sort.

4 Lour noumbré mo otesta

Qué sur milo qu’an éyta

Véyré vôtro mojesta « Gnio dièy-cént qué l'ian resta. 9. Màï qu'eyro bién lo varta.

Véyqui moun counté counta;
Né sàï chiàu vo counténta.
Én riman toujour en la
Béléü idü vàï entêta :
Pèr-tan ïàï di lo varta
É quéü qué l’o înventa
N'eyro pas n'homé d'éyta.

« PreviousContinue »