Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]
[ocr errors]

(C

(C

Couaqué né chio mâs qui pèr domandas justico,

Séy lour sécour, sàü sabé-bé,
« Noû né soun copabléîs dé ré
« Nou-mâs de tor é d'injustico,
« Témouén ! témouén vôtr-ovorico

Qué noû châtio si rudomén!
« Qu'êï nôtréîs pécha suromén

« Pu-tôt qué l'éifor dé vôtr-armas, Qu'an fa quî v'àn cháusi per essey l'instrumen

Qué noû faï versâ tan dé larmâs. « Tremblas ! tremblås! Rouméns qué lou céü

càüqué jour « Né noù chausiss-à nộtré tour « Pèr reboustiâ 22 châz vou, loû pleurs é lo misêro' Qué vou noù vez pourta én noll pourtan lo‘guêro;

« Loù fourçéz på dîs lour coulêro
« A décrétas , màï béléü avan påü ,
Qué nou siran chargea dé vou fås tou lou mài

Qué vàütréîs véz- fa sur lo terro.
« É dẻ cài drẻ prétendez vou
Esséy méillour é pûs méytréîs qué nou?

« Véz-vou måï d'éymé 23 màï d'odresso ?
« Màï dé forço ? màï dé souplésso ?

« Nan noû pas coumo vou douâ mâs 1« Pèr fâs to-bé qué vou cé qué vou sobéz fås ?

Pèr-qué séz-vou véngus tréblas nôtr-inouçénso ? u Noů crubian én répåü nôtréîs chans de séménso

« Pén dé noû ovian-t-îs méytiéz
« Pèr aprénéi toà loũ mẻytiez

« Dé fâs sou vou n'opprentissajé ? « Ey-co voù qué noû véz opréï lou lobourage :

L

(C

[ocr errors]

S'ils avaient eu l'avidité,

Comme vous, et la violence,
Peut-être en votre place ils auraient la puissance;
Et sauraient en user sans inhumanité,
Celle que vos préteurs ont sur nous exercée,

N’entre qu'à peine en la pensée.
La majesté de vos autels
Elle-même en est offensée ;

Car sachez que les immortels
Ont les regards sur nous, Grâces à vos exemples ;
Ils n'ont devant les yeux que des objets d'horreur,

De mépris d'eux et de leurs temples : D'avarice qui va jusques à la fureur. Rien ne suffit aux gens qui nous viennent de

Rome : La terre et le travail de l'homme

[graphic][subsumed]
[ocr errors]

« Véz-vou jomàï mognia 14 ni trénchas ni apleis 14 « Véz-vou jomàï pourta loû quîtéîs bouts d'au déîs

« Sur lou manglié 36 dé càüqué gagé ? * N'ovian to-bé qué vou lo forç-é lou courage;

« É si n'oguèssan gu vôtro cupidita

« Vôtr-émbitiü é vôtro vonita , « N'durian, àu séy d'anèt 27 sur vou l'otorita Qué noll éyzersorian séy inhumonita.

« Lou céü , lo terro , lo noturo - Noâ réprouchorian pas de lour véy fa d'injuro

« Coum-is fan à vôtreîs préfets ,

Qué né soun mâs d'all bouto-féts. « Nou, nou , Rouméns! jomàï dégú né voudro

<< créyré « Toutas quéllas qu'is noû fan véyré.

É lo mojesta d'àû dutar « Nén éï ello méim-àufénçado, « Sochas, Rouméns! qué loû diüs tôt-au-tar i Sén vénjoran subré quell-ossémblado. « Vou sobéz bé quîs vézén tou,

Én vou vizan qué vezén-t-îs dé bou ? « Lou méypri qué vou fâs dé lours léis, dé lours

« fêtas « Vou né séz mâs pèr îs dé gran-objets d'horrour.

Vôtr-ovoriço vàï déychant-à lo furour. « fau boilla 28 nôtréîs béîs, pèr sàuvà nôtras têtas,

« Vôtreîs préfets soun dé lo gén

Qué n'aïmén ré nou-mâ l'argen ; «No nen an jomàï prou pèr quîs qué nod

« coumandén; « Nôtrâs terras , nôtré trobàï,

[ocr errors]
[ocr errors]

Font, pour les assouvir , des efforts superflusa

Retirez-les : on ne veut plus

Cultiver pour eux les campagnes.
Nous quittons les cités, nous fuyons aux mon-

tagnes;
Nous laissons nos chères compagnes ,
Nous ne conversons plus qu'avec des ours affreux,
Découragés de meltre au jour des malheureux,
Et de peupler ; pour Rome , un pays qu'elle

opprime.

Quant à nos enfans déjà nés.
Nous souhaitons de voir leurs jours bientôt bornés :
Vos préteurs au malheur nous font joindre le crime.

Retirez-les : ils ne nous apprendront

[ocr errors][merged small][ocr errors]
[ocr errors]

A Loa sodoulorian pas quan gaiàurio vin vé mài ; « Tan-màï is noû n'an préï, tan-màï is n'én

domandén. « Tiras loù no. ... Châz nou né volen pûs

# Lobouras pèr is làs campognas ,
« Toû sén fujén énsûs ! énsûs !
« Sur lo cîmo dé lås mountognas.

« n'obandounén nôtras méïjous , « Moun armo! n'amén måï viàuré coumo loû lous

« Is né soun pas tan danjéyrous. É coumo voléz-vou qué n'oyan lou couragé

« Dé méttr-au jour càüqué méinagé ? • Pèr lou néjà tou viü dis no mèr dé molhur.

« Noun pas ! noun pas ! pèr lou ségur!

« Chacun fiü 29 dé so méinojéro. « Pèr loû påubréis pitîs qué soun déyjâ nâcu 30 « Ah! noù désirorian dé boun cæur qué càücu « Tan-qué-tan, 31 dovan vou , lour féndez lo

gourjêro. 32 « làü sabé plo, Roumens ! qué fàu un gran pécha

« D’ovéy gu no talo pensado,

É dé-ségur nén sàï plo prou fâcha. « Mâ qu'éy, vôtréis préfets qué lo noll an rochado

(É, Tải nén oteste lou cải

Quét tour crimé noun-pas lou méü.) Déyborossas nod nén , sénat ïàü vàu répetté,

Qu'à so. plaço chacun sé métte,
« Lo lour néy-más (vàu, sobéz-bé)

« Én-té sé fai jomàï dé bé. Qué noû opréndrian-t-îs én domouran chêz

v n'autréis,

tc

« PreviousContinue »