Page images
PDF
EPUB

(C

Quouey vôtrâ mors àubé vôtrâ préijous ; 13 « Ce qu'àu éypan 14 éï piéï qué lo véychado.

Quan lo cherbé siro fiolado ,

« Lou moundé siran dé-lézéï « Loû pitîs màï loû grans foran d'àů éybotouéîs, 15

« É dîs l'éytouillas 16 dîs lou bouéîs ,
Voû

roporans à bàubélado 17
« Loû paï lås mas é loû pitîs.

« Moun dévéi éï dé' v'overtis , « Crézéz mé, d'eypéï néï , 18 bouéyfås 19 bién

quello plaço, « Nå picoussâ , 20 un à un tou quéü gru.

« Si votendez quàu chio véngu
« Gâro loû sédous lo vouillêro

É lo joloy-é 21 lo tourtiêro.
« Pèr mé qué troversé lo mèr
« Sauraï bé mé tirà d'àu pèr.
Loù àůzéů lo léyssêrén dîré,
Is sẻ mettren toa dẻ rirẻ.
Is trobén à mạnjå pèr tou

É méyprézén lou chénobou.
Lo chêrbé 22 surtiguèt pinado 23 coumo teigno.

« N'otténdez doun pas qué lo veigno
Pas hàito quẻ lo nói, sẻ đissot de nouyếu

Nôtr-auzell-dû pitîs àůzéů.
Vàûtréis ! quouey prou dobour-énguêro;

Avan qué lo crubé lo terro
Nå l’eysségâ ; 24 trozéz 25 lo pidü-per-pidü ,
Si
quouey

mo-fé l'iàuro d'àu mdü.
Bouéy qné noũ vàu: quelle ,brodasso ? 26
« Quello vieillo traïno-molhuri
Éi pus bovardo 27 qu'uno jasso, 28

dé nou,

[ocr errors]

Le bel emploi que tu nous donnes !
Il nous faudrait mille personnes
Pour éplucher tout ce canton.

La chanvre étant tout-à-fait crde,
L'hirondelle ajouta : Ceci ne va pas bien ;

Mauvaise graine est tôt venue ;
Mais puisque jusqu'ici l'on ne m'a crue en rien,

Dès que vous verrez que la terre
Sera couverte et qu'à leurs blés
Les gens n'étant plus occupés
Feront aux oisillons la guerre ,
Quand reginglettes et réseaux
Attraperont petits oiseaux ,

Ne volez plus de place en place ,
Demeurez au logis ; ou changez de climat,
Imitez le canard , la grue et la bécasse. .

Mais vous n'êtes

pas en état

[merged small][ocr errors][ocr errors]

CC

« Måï noû niran plo dé-ségur,

Eysserbà 29 no si grando lézo!

Vin jardiniez né forian pas

« Cé qué lo noû vàut qui fâs-fås, * Qué cherch-oillour càüqué fat qué lo crézo, o Entré-tan-di lo cherbé grandiguèt. Pèr lo darniêro vé l'àuzello lour venguèt ,

Lo méychant-herbo frôjo 30 vîté,
Vàû répétt-ovan qué voù quité,
Vovéz méyprésa mous cousséis ;
Bien-tốt voũ vẻn mordez loũ deis.

Vou resto mâ-kan no réssourco ,
Quan lou péyzan àuro meï soun bla dis so bource

Né sorléz pûs dé vôtreîs nîs ,
Aubé-tou fujéz lou poïs ;
Vizâ loû conar,

lâs bêchodas 31
Is déviardén 32 toutas l'annodas.

Mâs vou né podé pas fa-n-tàü,
Vàûtreîs né voulas pas ni tan louén ni tan hàů;

Vou faut doun résoudré per forço
A vou cotâs sou càüq-éycorço ,
É défendr-à vôtreîs pitîs

Dé sortiz.
Loû àûzéû gâtéîs 33 dé l'énténdré,
Lis foguêrén un tour à pendré;
Is piàülêrén 34 toù-à-lové.
Co sémblavo coun

um-àûtrâ-vé
Loû Trouyên (chaï bouno mémorio )

Quan Cossandro , seloun lhistorio,
Lour prédiguèt quîs durian toù lou fone 35

Per las más 36 d'un chováü-de-bouei 37

De passer , comme nous , les déserts et les ondes,

Ni d'aller chercher d'autres mondes : C'est pourquoi vous n'avez qu'un parti qui soit sûr; C'est de vous renfermer aux trous de quelque mur,

Les oisillons , las de l'entendre , Se mirent à jaşer aussi confusément Que faisaient les Troyens quand la pauvre Cassandre

Ouvrait la bouche seulement.

Il en prit aux uns comme aux autres : Maint oisillon se vit esclave retenu. Nous n'écoutons d'instincts que ceux qui sont les

nôtres, Et ne croyons le mal que quand il est venu.

( 37 ) D’un cheval de bois.
( 38 ) Aussi bien.
(39) De telle ou telle manière.
( 40 ) Prodigue, dépensier,
(41) Manquera , jeûnera.

Eytopài 38 loa củzéí nén poyễren plo lớy ,
Forço dé is piàülêrén én jolôyo ,

Loû pûs gras fuguêrén rôti
É loû àûtréis méi én pâti.

Pa-vrai qu’àuro noi van toũ dire
Qué quîs pitis àûzéù foguèrén màü dé rîré

Quan l'auzello , péndén tréy vé
Lour parlavo mâ pèr lour bé ?

Ehbé, pèr-tan, quéü counté noù régardo ;
Si càüqué boun omi noû: di dé prénéz gardo ,

Qué si noû fan éntàü-éntàü
Noũ nén vendro lo mor cubẻ loàu màu.

Dîs lo santa , dis l'oboundanço ,

Si noû. l'àuvian diré d'avanço :
Un jour quéü gourman créboro ,
Quél-yvrogno s'ossoumoro,
Quéü' libertin s'éychdudoro,
Quello lévo-nâz toumboro,
Quéii médisen sé dannoro,
Quél-împrudén sé gâtoro ,
Quéü méchan-sujèt périro ,
Quéü münjo-béy 40 éytàuvioro 41
L'omi qué parl-entdü
Néy mâ-kan no brodasso ,

Éntré-tan-di lou tén sé passo;
É lo mor, é lou måü né soun jomaï crégus

Må-kan apréz quis soun véngus,

« PreviousContinue »