Page images
PDF
EPUB
[ocr errors][merged small]

N

AUZELLO vio, dis sou vouyages
Opreï forço sécréts , ni-mä сåücâ mertiü. 1
Quello bêtio d'espri vio fa tan d'ottentiü

A toutas l'obras 2 d'au boun-diü ,
Qué l'anounçavo loû àuragéîs
Ovan quis fuguéssan véngu.
Parlas-mé dé véy bién courgu !
Per nén sobei mài quẻ dégu ! 3
Guêssà di 4 qué l'eyro surchiêro , 5
Dîs l'étiü màï dis lou printen
L'overtichio toujour ó tén
Lou motélo ni-mài lo bujandicro. 6
Quan l'y dévio véy d'àu tounér
Lo counéychio tou co dîs l'èr.
Un jour qué dis no chénébiêro ,

Lo véguèt càüqué jantou ,
Qué sannavo soun chénobou. i
Vàûtreîs ! vâûtreîs , sé dissèt-ello
A tou lou pitîs àůzillous , &

Coney pas qui no bogotello ;

Méyfias voûn dé quîs gruzillous. ġ « Vézéz-vou quéü peyzan qu'à chaqué på sé nîno; 10 « Vézéz vàůtréîs so mo qué dîs l'air sé dandîno; 11

« Dîrias qu'àu chasso loù mouchous: 13
« Eh bé quouey rou qué co régardo ,
« V'oyertissé prénéz l'y gardo ,

[ocr errors]

Que ce qu'elle répand sera votre ruine.
De là naîtront engins à vous envelopper.

Et lacets pour vous attraper ,
Enfin mainte et mainte machine
Qui causera dạns la saison
Votre mort ou votre prison :
Gare la cage ou le chaudron!
C'est pourquoi , leur dit l'hirondelle ,
Mangez ce grain ; et croyez-moi.
Les oiseaux se moquèrent d'elle :
Ils trouvaient aux champs trop de quoi

Quand la chenevière fut verte ,
L'hirondelle leur dit : Arrachez brin à brin

Ce qu'a produit ce maudit grain ;

Ou soyez sûrs de votre perte. Prophête de malheur ! babillarde ! dit-on,

( 13 ) Prisons. ( 14 ) répand , étend. ( 15 ) Divertissement, joujous. ( 16 ) Champ où l'on a récolté le blé.

17) En foule. 18) Depuis aujourd'hui. ( 19 ) Balayez. ( 20 ) Becqueter. ( 21 ) La cage. (22) Le chanyre. ( 23 ) Epaisse. ( 24 ) Menez à taille-ouverte. ( 25 ) Arrachez-là brin par brin, ( 26 ) Barbouilleuse, (27) Babillarde, ( 28 ) Une pie.

(C

(C

(C

Quouey vôtrâ mors dubé vôtrà préïjous ; 13 « Cé qu'àu éypan 14 éï piéï qué lo véychado.

« Quan lo cherbé siro fiolado ,

« Lou moundé siran dé-lézei « Loû pitîs màï loû grans foran d'àu éybotouéîs, 15

É dis l'éytouillas 16 dîs loù bouéîs ,
Voû
roporans

à bàubélado 17
« Loù paï lâs mai é loû pitîs.

« Moun dévéï fï de v’overtis , « Crézéz mé, d'eypéï néï , 18 bouéyfâs 19 bién

quello plaço, « Nà picoussâ , 20 un à un tou quéü gru.

« Si votendez quàu chio vẻnga
« Gâro loû sédous lo vouillêro
« É lo joloy-é 21 lo tourtiêro.
« Pèr mé qué troversé lo mèr
« Sàuraï bé mé tirâ d'àu pèr.
Loù àůzéú lo léyssêrén diré,
Is sé métterén toů dé rîré.
Is troben à mìnjà pèr tou

É méyprézén lou chénobou.
Lo chêrbé 22 surtiguèt pinado 23 coumo teigno.

« N'otténdez doun pas qué lo veigno
Pus hàito que lo nei, sẽ dissot de nouvez

Nôtr-àuzell-dû pitîs àûzéů.
Vàůtréis ! quouey prou dobour-énguêro ;

Avan qué lo crubé lo terro
Nå l’eysségâ ; 24 trozez 25 lo pidü-per-piàü ,
Si
quouey

mo-fé l'iàuro d'àu mdü., Bouéy qné nou vàu. quelle brodasso ? 26

Quello vieillo traïno-molhuri nini Éi pus bovardo 27 qu’uno jasso, 28

dé nou ,

Le bel emploi que tu nous donnes !
Il nous faudrait mille personnes
Pour éplucher tout ce canton.

La chanvre étant tout-à-fait crde,
L'hirondelle ajouta : Ceci ne va pas bien ;

Mauvaise graine est tôt venue ; Mais puisque jusqu'ici l'on ne m'a crue en rien,

Dès

que vous verrez que la terre
Sera couverte et qu'à leurs blés
Les gens n'étant plus occupés
Feront aux oisillons la guerre ,
Quand reginglettes et réseaux
Attraperont petits oiseaux,

Ne volez plus de place en place ,
Demeurez au logis ; ou changez de climat,
Imitez le canard , la grue et la bécasse.
Mais vous n'

n'êtes

pas en état

( 29 ) Sarcler; arracher l'herbe.
(30) Croit, profite.
(31) Les bécasses.
( 32 ) Ils décampent.
(33) Las, fatigués
(34) Ils sifflèrent."
(35.) Le fouet.
(36) Par les mains:

::

1

« Mår noll niran plo dé-ségur,

Eysserbà 29 no si grando lézo! « Vin jardiniéz né forian pas

« Cé qué lo noû vàut qui fâs-fås,
Qué cherch-oillour càüqué fat qué lo crézo. »
Éntré-tan-di lo cherbé grandiguèt.
Per lo darniêro vé l'àuzello lour venguèt ,

Lo méychant-herbo frôjo 30 vîté,
Vàû répéit-ovan qué voù quité,
Vovéz méypresa mous cousséis ;
Bien-tốt voũ vẻn mordez loa deis.

Vou resto ma-kan no ressourco
Quan lou péyzan duro méï soun bla dis so bourço

Né sorlez pûs dé vôtreîs nîs ,
Aubé-tou fujéz lou poïs ;
Vizâ loû conar ,

lâs bêchodas 31
Is déviardén 32 toutas l'annodas.

Mâs vou né podé pas fa-n-tàü,
Vàûtreîs né voulas pas ni tan louén ni tan håü;

Vou faut doun résoudré pèr forço
A vou cotâs sou càüq-éycorço,
É défendr-à vôtreîs pitîs

Dé sortiz.
Loû àûzéû gâtéis 33 dé l'énténdré,
Lis foguêrén un tour à péndré;
Is piàülêrén 34 toll-a-lové.
Co semblavo coum-àûtrâ-vé
Loû Trouyên (chaï bouno mémorio )

Quan Cossandro , seloun lhistório,
Lour prédiguèt quis àurian toû lou fone 35

Per lâs mâs 36 d'un chovàü-de-bouéi 37

[ocr errors]
« PreviousContinue »