Search Images Maps Play YouTube News Gmail Drive More »
Sign in
Books Books
" Ils contestoient de leur beauté , devant Chloé, qui les jugea , et un baiser de Chloé fut le prix destiné au vainqueur ; là où Dorcon le premier parla : « Moi , dit-il , « je suis plus grand que lui. Je garde les « bœufs , lui les chèvres ;... "
Oeuvres complètes de P. L. Courier - Page 91
by Paul-Louis Courier - 1834
Full view - About this book

Magasin encyclopédique: ou Journal des sciences, des ..., Volume 5; Volume 74

1810
....de . Chloé. fut t« le prix destiiii'- au vainqueur; là où Dorcon le !Tome y. Octobre 1810. 3o « premier parla:» — « Moi, dit-il, je suis plus...que lui. Je garde les bœufs, lui les chèvres; or t< autant les bœufs valent mieux que les chèvres, ¥> d'autant vaut mieux le bouvier que le ohevrier....
Full view - About this book

Les pastorales de Longus, ou Daphnis et Chloé

Longus - 1821 - 288 pages
...la détresse d'amour ) prit querelle avec Dorcon. Ils contestoient de leur beauté , devant Chloé, qui les jugea , et un baiser de Chloé fut le prix...chevrier. Je suis «blanc comme le lait, blond comme gerbe a à la moisson , frais comme la feuillée au « printemps. Aussi est-ce ma mère, et non « pas quelque...
Full view - About this book

Les pastorales de Longus

Longus - 1825 - 337 pages
...aussi la détresse d'amour) prit querelle avec Dorcon. Ils contestoient de leur beauté, devant Chloé, qui les jugea, et un baiser de Chloé fut le prix...lui. Je « garde les bœufs, lui les chèvres; or au« tant les bœufs valent mieux que les chè« vres , d'autant vaut mieux le bouvier que « le chevrier....
Full view - About this book

Œuvres complètes, Volume 3

Paul-Louis Courier - 1828
...la détresse d'amour) prit querelle avec Dorcon. Ils coutestoient de leur beauté , devant Chloé , qui les jugea , et un baiser de Chloé fut le prix...» autant les bœufs valent mieux que les chèvres, d'au» tant vaut mieux le bouvier que le chevrier. Je suis » blanc comme le lait, blond comme gerbe...
Full view - About this book

Daphnis et Chloe

Longus - 1829 - 170 pages
...Cbloé, qui les jngea, et un baiser de Cbloé fut le prix destiné au vainqueur : là où Durci in le premier parla : « Moi, dit-il, « je suis plus...blond comme gerbe « à la moisson, frais comme la feuilléc au « printemps. Aussi est-ce ma mère, et non « pas quelque bête, qui m'a nourri enfant....
Full view - About this book

Daphnis et Chloe

Sophista Longus - 1829 - 170 pages
...devant Chloé, qui les jugea, et uu baiser de Chloé fut le prix destiné au vainqueur : là où Dorcoii le premier parla : « Moi, dit-il, « je suis plus...blond comme gerbe - à la moisson, frais comme la feuillèe au - printemps. Aussi est-ce ma mère, et non - pas quelque 'bête, qui m'a nourri enfant....
Full view - About this book

Oeuvres completes de P.L. Courier

Paul-Louis Courier - 1861 - 455 pages
...aussi la détresse d'amour) prit querelle avec Dorcon. Ils contestaient de leur beauté devant Chloé, qui les jugea , et un baiser de Chloé fut le prix...autant « les bœufs valent mieux que les chèvres , d'au« tant vaut mieux le bouvier que le chevrier. « Je suis blanc comme le lait, blond comme gerbe...
Full view - About this book

Œuvres de P.L. Courier: précédées de sa vie

Paul-Louis Courier - 1863 - 605 pages
...grand plaisir; mais son plaisir était moins d'avoir que donner à Daphnis. leur beauté devant Chloé, qui les jugea , et un baiser de Chloé fut le prix...autant les bœufs valent mieux que les « chèvres, d'autont vaut mieux le bouvier que le chevrier. Je « suis blanc comme le lait, blond comme gerbe à...
Full view - About this book

Critique littéraire sous le premier, empire, Volume 1

Jean François Boissonade - Classical literature - 1863 - 1155 pages
...et un baiser de Chloô fut le prix destin'é au vainqueur. Ce fut Dorcon qui le premier parla : « Je garde les bœufs, lui, les chèvres; or, autant...d'autant vaut « mieux le bouvier que le chevrier. Il est petit, lui, ché« tif, n'ayant de barbe non plus qu'une femme. Il vit « avec les boucs; ce...
Full view - About this book

Critique littéraire sous le premier, empire, Volume 1

Jean François Boissonade - Classical literature - 1863
...vient le récit d'une querelle de Dnphnis et de Dorcon : ils contestaient do leur beauté devant Chloé qui les jugea, et un baiser de Chloé fut le prix destiné au vainqueur. Ce fut Dorcou qui le premier parla : * Je garde IcsLœufs, lui, les chèvres; or, autant • les bœufs...
Full view - About this book




  1. My library
  2. Help
  3. Advanced Book Search
  4. Download EPUB
  5. Download PDF