Dictionnaire universel, historique, critique et bibliographique, Volume 6

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 55 - L'esprit étendu , l'imagination bouillante , le caractère doux et « simple, les mœurs d'un philosophe, les manières d'un étourdi. « Ses principes, ses idées, ses mouvemens, ses expressions, sont
Page 54 - ... suffrage ; car, à vous parler en ami, vous ne réunissez tous les âges que pour en avoir tous les travers. Vous êtes enfant pour courir après la bagatelle ; jeune, les passions vous gouvernent ; dans un âge plus mûr, vous vous croyez plus sage parce que votre folie devient triste ; et vous n'êtes vieux que pour radoter : vous parlez sans penser, vous agissez sans dessein, et vous croyez juger parce que vous prononcez.
Page 116 - Ce qui a le plus contribué à son éclatante réputation , ce sont les guerres de Sicile.
Page 76 - ... qui on n'en a plus. Pendant qu'il fut en Angleterre, les catholiques anglois qui alloient entendre sa messe chez l'ambassadeur de France, disoient communément' allons à la messe du saint prêtre. Ces étrangers n'avoient pas eu besoin d'un long temps pour prendre de lui l'idée qu'il méritoit. Un extérieur très-simple , et qu'on ne pouvoit jamais soupçonner d'être composé , annoncoit les vertus du dedans, et trahissoit l'envie qu'il avoit de les cacher.
Page 72 - J'ordonnai, dit-il, à La Gloire de me suivre.» — «Elle vous fut fidèle
Page 519 - ... que des attraits qui les rendent aussi aimables que faciles. Avec Télémaque, on apprend à s'attacher inviolablement à la religion, dans la bonne comme dans la mauvaise fortune; à aimer son père et sa patrie; à être roi, citoyen, ami, esclave même si le sort le veut.
Page 565 - Voici quel est ce genre de tourment. Les jambes du patient sont serrées entre des ais; on enfonce des coins de fer ou de bois entre les ais et les genoux, les os en sont brisés. Le chevalier s'évanouit, mais il revint bientôt à lui, à l'aide de quelques liqueurs spiritueuses, et déclara, sans se plaindre, qu'il n'avait point de complices.
Page 87 - Essais sur les causes principales qui ont contribué à détruire les deux premières races des rois de France, Paris, 1776, in-8°, ouvrage couronné par l'Académie des inscriptions et belles - lettres ; Recherches sur l'administration des terres chez les Romain*, Paris.
Page 43 - C'est le livre le plus utile qu'on ait jamais écrit sur ces matières chez aucune des nations de l'Europe. Ce qui fait la bonté de cet ouvrage, c'est qu'il n'ya que peu d'erreurs, et beaucoup de réflexions vraies, nouvelles et profondes.
Page 518 - XIV , prit soin qu'on épargnât ses terres. Il fut toujours cher au duc de Bourgogne ; et lorsque ce prince vint en Flandre...

Bibliographic information