Page images
PDF
EPUB

de me

excellente que tout esprit , je l'appels le Dieu..

En un mot je pense; donc Dier exife: car ce qui pense en moy's je ne le dois point å moy-mesine ; parcequ'il n'a pas plus. dépendu de moy: de me le donner une premiere fois, qu'il dépend encore

de

moy le conserver un feul instant: je ne le dois point à un estre qui soit au desfus de moy, & qui soit matiere , puisi qu'il est impossible que la matiere foit au dessus de ce qui pense ; je le: dois donc à un estre qui est au dessus. de moy, & qui n'est point matiere ; & c'est Dieu.

De ce qu'une nature universelle: qui pense exclut de soy generale-. ment tout ce qui est matiere, il Luit necessairement , qu'un estre particulier qui pense ne peut pas aussi admettre en soy la moindre matiere : car bien qu'un estre universel qui, pense renfermer dans son idée infiniinent plus de grandeur , de puissance , d'independance & de capacité qu'un estre particulier qui pense , il ne renferme pas neanmoins une plus grande exclusion de:

[ocr errors]

matiere ; puisque cette exclusion dans, l'un & Fautre de ces deux estres est aussi grande qu'elle peut estre & comme infinie ;. & qu'il est autant impossible que ce qui pense en moy soit matiere , qu'il est inconcevable

que

Dieu foit matiere : ainsi comme Dieu est esprit, mon ame aussi

est esprit.

me dit

parée par

Je ne sçais point file chien choisit, s'il se rellouvient,s'il affectionne, s'il. craint,s'il imagine , s'il pense ; quand donc l'on

que

toutes ces cho.. fes ne sont en luy ni passions , ni sentiment, mais l'effer naturel & necessaire de la disposition de la machine prele divers

arrangemens des parties de la matiere, je puis au moins acquiescer à cette doctrine : mais je pense , & je fuis certain que je pense ; or quelle proportion y a-t-il de tel ou de tel arrangement des parties de la matiere, c'est-à dire d'une étenduë felon toutes ses dimensions , qui est longne , large & profonde , & qui est divisible dans tous ces sens ,,avec ce qui pense. ç Si tout est matiere , & si la

pella. fée en moy comme dans tous les alli

[ocr errors]
[ocr errors]

tres hommes n'est qu'un effet de l'arrangement des parties de la matiere ; qui a inis dans le monde toute autre idée que celle des choses materielles ? la matiere a-t-elle dans son fond une idée aussi pure,aussi simple , aussi immaterielle qu'est celle de l'esprit ? coinment peut-elle estre le principe de ce qui la nie & l'exclut de son propre estre ? coinment est-elle dans I'homme ce qui pense , c'est-à-dire ce qui est à l'homme mesine une conviction qu'il n'est point matiere,

Il y a des estres qui durent peu, parce qu'ils sont composez de choses tres-differentes , & qui fe nuisent reciproquement : il y en a d'autres qui durent davantage , parce qu'ils sont plus simples , mais ils periflent , parce qu'ils ne laissent pas d'avoir des parties selon lesquelles ils peuvent estre divisez. Ce qui pense en moy doit durer beaucoup, parce que c'est un estre par exempt de tout mélange & de toute composition ; & il n'y a pas de raison qu'il doive perir , car qui peut corrompre ou separer un estre simple : & qui n'a point de pårties,

TIRA

LYON

о се

L'ame voit la couleur par l'organe de l'oeil , & entend les sons par l'organe de l'oreille , mais elle peut celler de voir ou d'entendre , quand ces sens ou ces objets luy manquent , sans que pour cela elle cesse d'estre, parce que l'ame n'est point précisément ce qui voit la couleur qui entend les fons , elle n'est

que ce qui pense : or comment peut-elle celler d'estre telle ? Ce n'est point par le defaut de l'organe , puis qu'il est prouvé qu'elle n'est point matiere ny par le defaut d'objet , tant qu'il y aura un Dieu & d'éternelles veriez: elle est donc incorruptible.

Je ne concois point qu'une ame que Dieu a voulu remplir de l'idée de fon estre infini, & souverainemenr parfait , doive eftre aneantie.

[ocr errors]

Si l'on ne goûre point ces caracte. res , je m'en étonne & si on les goute , je m'en étonne de ineline.

[merged small][merged small][ocr errors][ocr errors]
« PreviousContinue »