Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]

VAN DEN

BEMPDEN

SECRETAIRE

DE LA VILLE D'AMSTERDAM.

MON

[ocr errors]

ONSIEUR,

E prens la liberté de Vous offrir cette Edition des Oeuvres du fameux M. Defpreaux, non seulement

[blocks in formation]

pour Vous donner une marque publique de mon respect, mais encore parce que je fuis perfuadé que je ne pourrois les préfenter à qui que foit, qui eût plus de goût pour ces fortes de chofes que Vous. Tous ceux qui ont l'honneur de Vous connoître favent que vous aimez également les Belles Lettres & les bons Livres, qui s'écrivent dans les Langues modernes, & que Vous lifez avec plaifir les Ouvrages dans lesquels. on voit raffemblées les beautez de l'Antiquité, avec les maniéres de nôtre Siécle. On les voit admirablement bien réünies, dans les Poëfies de Monfieur Defpreaux, & c'est auffi ce qui lui a attiré les applaudiffemens non feulement de

tou

toute la France, mais de tous ceux qui parlent François. ́ Je puis néanmoins dire que cela n'avoit jamais fi bien paru, qu'il paroîtra dans cette Edition; où j'ai fait mettre au deffous des pages les paffages des Poëtes Latins, que cet excellent Poëte a fi heureufement imitez, que comme je l'en-tens dire aux Connoiffeurs, il a toûjours égalé, & fouvent même furpaffé les Originaux. On m'a affuré que ceux qui entendent la Langue Latine les verroient avec plaifir, dans la même page, pour les comparer ensemble avec plus. de facilité. C'est ainsi qu'un savant Italien a autrefois publié Virgile, avec les paffages des Poë* 5

Fulvius Urfinus.

tess

tes Grecs qu'il a imitez.

Mais ce

n'est pas à Vous, MONSIEUR, à qui il faut apprendre ces fortes de choses. Il vaut mieux que je finiffe, en faifant.au. commencement de ce Nouveau Siècle, des voeux au Ciel pour Vous & pour toute Vôtre Famille,. fur laquelle je prie Dieu qu'il répande fes plus précieufes faveurs. Je fuis, avec un profond respect,

MONSIEUR,

Vôtre très-humble & trèsobeïffant Serviteur.,

HENRI SCHELTE

« PreviousContinue »