Page images
PDF
EPUB
[ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors]

acheté celle-ci : mais je n'ai pu
ine dispenser de profiter d'une
partie des avis qu'on a bien voulu
ine donner.

L'Edition in-4°.tant du Traité
des Etudes, que de l'Histoire
ancienne , paroítra à ce que j'el-
pére, dans un an. On trouvera
dans celle-ci des Cartes de Géo-
graphie , absolument nécessaires
pour l'intelligence de l'Histoire.
Elles manquent à l'in-12. inais
afin de fuppléer à ce défaut,
quand l'in-40. sera achevé on
fera un recueil de ces Cartes, &
en les pliant on en composera
un petit Volume , qui sera assez
cominode, & que ceux qui en
auront envie pourront prendre.
La justice & la reconnoiffance
demandent que je ne prive pas
de cet avantage ceux qui ont
acheté l'in-12. & à qui le succès
de l'Ouvrage est dû.

J'espére aussi donner au Public

[ocr errors]

le premier Tume de l'Histoire Romaine avant le mois de Seftembre prochain. Pour en avantcer la composition, j'ai cru devoir me reposer entiéreinent du soin des deux Tables qui terminent l'Histoire Ancienne sur des

personnes qui ont bien voulu s'en charger. Au défaut d'autres qualités, je me pique d’êcre prome à servir le Public, & je luiconsacre de bon cæur tout mon teins, sur lequel il a un droit justeinent acquis par coutes les bontés qu'il me témoigne.

[merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small]
[ocr errors]

CHAPITRE TROISIÉ ME.
Sentimens des anciens Philosophes sur la
MÉTAPHYSIQUE & sur

la P HYSIQUE.
'AI DÉJA observé que
la Métaphysique étoit ren.
fermée dans la Physique
des Anciens. J'y exami-

nerai quatre points. L'existence & les attributs de la Divinité : la formation du monde : la nature de l'ame : les effets de la nature.

ARTICLE PREMIER.

De l'existence & des attributs de la

Divinité.

ON PEUT réduire à trois points
Tome XIII.

А

genre humain

[ocr errors]

& à trois questions principales les sentimens des anciens Philosophes sur la Divinité. 1. Si la Divinité existe? 2. Quelle est la nature ? 3. Si elle préside au gouvernement du Monde, & fi elle prend soin des affaires du

? Avant que d'entrer dans le cahos des opinions Philosophiques, il ne sera pas hors de propos d'exposer en peu

de mots l'état de la foi du monde entier au sujet de la Divinité, dans lequel le trouvérent les Philosophes au moment qu'ils commencérent à introduire leurs dogmes sur ce point par

le seul raisonnement; & de jetter un léger regard sur la créance commune & populaire de toutes les nations de l'Univers , jusques même aux plus barbares, laquelle s'étoit maintenue d'une maniére constante & uniforme par la seule tradition.

Avant les Philosophes tout le monde s'accordoit à croire un Etre fuprême, présent par tout , attentif aux priéres de tous ceux qui l'invoquoient en quelque état qu'ils fussent, dans la profondeur des forêts , dans l'agitation des tempêtes sur mer, dans le fond d'un cachot; assez bon pour s'in

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

téresser au malheur des hommes , & assez puissant pour les en délivrer: Maître de donner les victoires, les succès, l'abondance, toute forte de prospérité : l'Arbitre des faisons, de la fécondité des hommes & des animaux : Présidant aux conventions & aux traités des Rois & des particuliers : Recevant leur serment, en exigeant l'exécution, & en punissant avec une sévérité inexorable le moindre violement : Donnant ou ôtant le courage, la présence d'esprit, les expédiens , le bon conseil , l'attention & la docilité aux sages avis : Protégeant les innocens , les foibles, les opprimés ; & se déclarant le vengeur des oppressions, des violences, des injustices: Jugeant les Rois & les peuples, réglant leur destinée & leur fort, & marquant avec un pouvoir absolu l'étendue & la durée des Royaumes & des Empires.

Voila une partie de ce que pensoient généralement les hommes sur la Divinité, au milieu même des ténébres du Paganisme , & un précis des idées qu'une tradition universelle & constante, & aussi ancienne fans doute que le Monde, leur avoit données sur

[ocr errors]
[merged small][ocr errors]

le X

t IS

« PreviousContinue »