Le Consulat et l'Empire ou Histoire de la France et de Napoléon Bonaparte de 1799 à 1815, Volume 4

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 456 - L'Esprit de l'histoire, ou lettres politiques et morales d'un père à son fils, sur la manière d'étudier l'histoire en général, et particulièrement l'histoire de France, par Antoine Ferrand, pair de France.
Page 138 - Ce serait une prétention chimérique et même criminelle que de vouloir représenter la nation avant l'empereur. > Le corps législatif, improprement appelé de ce nom , devrait être appelé conseil législatif, puisqu'il n'a pas la faculté de faire des lois, n'en ayant pas la proposition. Le conseil législatif est donc la réunion des mandataires des collèges électoraux; on les appelle députés des départemens parce qu'ils sont nommés par les départemens.
Page 224 - Soldats, le territoire de la Confédération du Rhin a été violé. Le général autrichien veut que nous fuyions à l'aspect de ses armes et que nous lui abandonnions nos alliés. J'arrive avec la rapidité de l'éclair. Soldats, j'étais entouré de vous lorsque le souverain de l'Autriche vint à mon bivouac de Moravie. Vous l'avez entendu implorer ma clémence et me jurer une amitié éternelle. Vainqueurs dans trois guerres, l'Autriche a dû tout à notre générosité. Trois fois elle a été...
Page 466 - Mon allié et ami l'empereur de Russie a réuni à son vaste empire la Finlande , la Moldavie , la Valachie et un district de la Gallicie. Je ne suis jaloux de rien de ce qui peut arriver de bien à cet empire. Mes sentiments pour son illustre souverain sont d'accord avec ma politique.
Page 415 - La Hollande n'est réellement qu'une portion de la France. Ce pays peut se définir en disant qu'il est l'alluvion du Rhin, de la Meuse et de l'Escaut, c'est-à-dire des grandes artères de l'empire.
Page 76 - Presbourg, que nos affaires étaient terminées pour toujours, et que je pourrais me livrer à la guerre maritime sans être inquiété ni distrait. Que votre majesté se méfie de ceux qui, lui parlant des dangers de sa monarchie, troublent ainsi son bonheur, celui de sa famille et de ses peuples; ceux-là seuls sont dangereux, ceuxlà seuls appellent les dangers qu'ils feignent de craindre.
Page 386 - Pour être grand'chevalier, il fallait avoir commandé en chef, soit dans une bataille rangée, soit dans un siège, soit un corps d'armée dans une armée impériale dite grande armée. Les aigles des régimens qui avaient assisté aux grandes batailles de la grande-armée , étaient décorées de l'ordre des trois Toisons-d'Or.
Page 426 - ... mariage. Parvenu à l'âge de quarante ans, je puis concevoir l'espérance de vivre assez pour élever dans mon esprit et dans ma pensée les enfants qu'il plaira à la Providence de me donner.
Page 428 - France que le fondateur de cette quatrième dynastie vieillisse environné d'une descendance directe, qui soit notre garantie à tous comme le gage de la gloire de la patrie. » Lorsque ma mère fut couronnée devant...
Page 76 - Majesté de la lettre qu'elle a bien voulu m'écrire et que M. le baron de Vincent m'a remise '. Je n'ai jamais douté des intentions droites de Votre Majesté; mais je n'en ai pas moins craint, un moment, de voir les hostilités se renouveler entre nous. Il est à Vienne une faction qui affecte la peur pour précipiter votre cabinet dans des mesures violentes , qui seraient l'origine de malheurs plus grands que ceux qui ont précédé. J'ai été...

Bibliographic information