Les derniers Valois: François II, Charles IX, Henri III

Front Cover
H. Vivien, 1900 - France - 680 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 32 - Aussi habile mais plus violent que lui, le cardinal avait ensuite chevalier de l'Ordre du Roi, capitaine de cinquante hommes d'armes des ordonnances, lieutenant-général de Picardie le 9 juillet 1550 et mourut en octobre 1569.
Page 532 - Or, hier nous n'étions pas de la conjuration et ne l'eussions » pas dit pour tout l'or du monde ; mais aujourd'hui nous le disons » pour un écu, et que l'entreprise était bonne et sainte.
Page 384 - Nul ne peut être plus fidèle témoin du juste sujet de ma douleur que vous : c'est pourquoi, Monseigneur, je vous supplie très humblement de pardonner à mon ressentiment, si je vous convie par ce billet de me faire tant d'honneur que je me puisse voir l'épée à la main avec vous, pour tirer raison de la mort de mon père. L'estime que je fais de votre courage me fait espérer que vous ne mettrez en avant votre qualité pour éviter ce à quoi l'honneur vous oblige.
Page 27 - Si je suis en repos Sommeillant sur ma couche, J'oy qu'il me tient propos, Je le sens qui me touche : En labeur, en recoy Tousjours est près de moy.
Page 150 - Lippomano2, se louent presque toujours garnies, par jour ou par mois; car les concierges, qu'on pourrait appeler les fermiers des maisons et des palais, ne peuvent pas en disposer autrement, craignant toujours que leurs maîtres ne reviennent à la cour. Alors il faut dénicher tout de suite, principalement si c'est une maison de grand seigneur.
Page 276 - Liveron. Le Roi, qui passoit auprès de cette ville , s'étant arrêté dans le camp , les assiégés firent une décharge générale de leur artillerie , en criant : « Hau , massacreurs , • vous ne nous poignarderez pas dedans nos lits, comme vous avez « fait l'amiral. Amenez-nous un peu vos mignons passésfilonés , go• dronnés et parfumés ; qu'ils viennent voir nos femmes : ils verront « si c'est proye aisée à emporter.
Page 488 - C'est sans mentir que nous sommes criminels de lèze majesté, si lesGuisars sont desjà rois . S'en donnent garde ceux qui me survivront. Pour moi, la mort et une meilleure vie me tire de ce danger.
Page 125 - Guisard en prison serait tirer un sanglier aux filets, qui se trouverait possible plus puissant que nos cordes ; là où quand il sera tué, il ne nous fera plus de peine, car homme mort ne fait plus guerre ». Et...
Page 408 - S'ils me tuent, dit-il à Reinsi, gentilhomme à lui , prenez ma chemise toute sanglante , portez-la à mon fils et à ma femme; ils liront dans mon sang ce qu'ils doivent faire pour me venger.
Page 192 - Sous les noms de hauts-de-chausses « à l'italienne, à la napolitaine, à la flamande, à la martingale, à la marine, à la matelotte...

Bibliographic information