Études philosophiques sur le christianisme, Volume 2

Front Cover
Auguste Vaton, 1845
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 320 - Si ce discours vous plaît et vous semble fort, sachez qu'il est fait par un homme qui s'est mis à genoux auparavant et après, pour prier cet Être infini et sans parties, auquel il soumet tout le sien, de se soumettre aussi le vôtre pour votre propre bien et pour sa gloire; et qu'ainsi la force s'accorde avec cette bassesse.
Page 555 - C'est pourquoi la première règle de notre logique, c'est qu'il ne faut jamais abandonner les vérités une fois connues, quelque difficulté qui survienne , quand" on veut les concilier; mais qu'il faut au contraire, pour ainsi parler, tenir toujours fortement comme les deux bouts de la chaîne , quoiqu'on ne voie pas toujours le milieu par où l'enchaînement se continue.
Page 5 - Où pourrai-je trouver la paix ? Je veux, et n'accomplis jamais. Je veux, mais, ô misère extrême ! Je ne fais pas le bien que j'aime, Et je fais le mal que je hais.
Page 385 - Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi , n'est pas digne de moi ; et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi , n'est pas digne de moi.
Page 485 - Venez, les bénis de mon Père ; possédez le royaume qui vous a été préparé dès le commencement du monde. Car j'ai eu faim, et vous m'avez donné à manger ; j'ai eu soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais étranger, et vous m'avez recueilli ; j'étais nu, et vous m'avez revêtu ; j'étais malade , et vous m'avez visité ; j'étais en prison, et vous êtes venu à moi.
Page 347 - Notre Père qui êtes aux cieux, que votre nom soit sanctifié, que votre règne arrive, que votre volonté soit faite...
Page 367 - En pourtant il n'est point de torture qui ne s'apaise, dans les larmes, en lisant ceci : ...Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et qui êtes chargés, et je vous soulagerai. Prenez mon joug sur vous, et apprenez de moi que je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos de vos âmes. Car mon 'joug est doux et mon fardeau léger.
Page 338 - C'est à cela que tous connaîtront que vous êtes mes Disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres.
Page 251 - En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes ; et la lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont pas comprise.
Page 345 - Si quelqu'un vient à moi, et ne hait pas son père et sa mère, sa femme, ses enfants , ses frères et ses sœurs , et même sa propre vie, il ne peut être mon disciple.

Bibliographic information