De la psychologie d'Aristote

Front Cover
Joubert, 1848 - Psychology - 384 pages

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 4 - On se nourrit des anciens et des habiles modernes ; on les presse, on en tire le plus que l'on peut, on en renfle ses ouvrages: et quand enfin l'on est auteur et que l'on croit marcher tout seul , on s'élève contre eux, on les maltraite, semblable à ces enfants drus'' et forts d'un bon lait qu'ils ont sucé, qui battent leur nourrice*.
Page 292 - Le second, de diviser chacune des difficultés que j'examinerais en autant de parcelles qu'il se pourrait et qu'il serait requis pour les mieux résoudre. Le troisième, de conduire par ordre mes pensées, en commençant par les objets les plus simples et les plus, aisés à connaître, pour monter peu à peu comme par degrés jusques à la connaissance des plus composés, et supposant même de l'ordre entre ceux qui ne se précèdent point naturellement les uns les autres. Et le dernier, de faire...
Page 112 - ... choses et qu'il les sent, ont prétendu que l'âme est les principes mêmes des choses; les uns, d'ailleurs, admettant plus d'un principe; les autres n'en admettant qu'un seul. Ainsi Empédocle voulait qu'elle vînt de tous les éléments et que chacun d'eux fût une âme, et il disait : « Par la terre nous »voyons la terre; l'eau, par l'eau; par l'air, l'air » divin ; par le feu, le feu qui consume; par l'amour, «l'amour; et la discorde parla discorde funeste. » § 7. C'est également ainsi...
Page 160 - Faire du bien à ses amis et du mal à ses ennemis , rendre le bien pour le bien et le mal pour le mal, ces actes et leurs contraires partent du même sentiment.
Page 367 - ... les autres dans la vertu. C'est à l'égard de ces biens particuliers que nous avons la liberté de choisir, et c'est ce qui s'appelle le franc arbitre ou le libre arbitre. Avoir son franc arbitre, c'est pouvoir choisir une certaine chose plutôt qu'une autre ; exercer son franc arbitre, c'est la choisir en effet. Ainsi le...
Page 366 - Vouloir est une action par laquelle nous poursuivons le bien, et fuyons le mal, et choisissons les moyens pour parvenir à l'un et éviter l'autre. Par exemple, nous désirons la santé, et fuyons la maladie ; et pour cela nous choisissons les remèdes propres, et nous nous faisons saigner, ou nous nous abstenons...
Page 367 - De sorte que par ce mot de volonté, je prétends ici désigner l'impression ou le mouvement naturel qui nous porte vers le bien indéterminé et en général ; et par celui de liberté, je n'entends autre chose que la force qu'a l'esprit de détourner cette impression vers les objets qui nous plaisent, et faire ainsi que nos inclinations naturelles soient terminées à quelque objet particulier, lesquelles étaient auparavant vagues et indéterminées vers le bien en général ou universel, c'està-dire...
Page 367 - ... tous les biens particuliers. Par exemple, tous les hommes veulent être heureux, et c'est le bien général que la nature demande. Mais les uns mettent leur bonheur dans une chose, les autres dans une autre ; les uns dans la retraite, les autres dans la vie commune; les uns dans les plaisirs et...
Page 88 - Comment jugeons-nous, dit-il dans ce traité célèbre', que le blanc n'est pas le doux, que le noir n'est pas l'amer? C'est assurément par quelque sens, car ce sont là des choses sensibles; mais ce n'est pas la vue qui compare les couleurs avec les saveurs, ni l'odorat les saveurs avec les sons. Il faut donc un sens général qui perçoive ces divers objets.
Page 244 - C'est une vérité d'expérience journalière , que la répétition fréquente de certains actes produit «ne manière d'être conforme à ces actes eux-mêmes; et c'est en vue de ce résultat que ceux qui s'adonnent à un exercice quelconque le pratiquent sans cesse (4).

Bibliographic information