Lyon tel qu'il étoit et tel qu'il est ou Tableau historique de sa splendeur passée

Front Cover
Chez Desenne, 1797 - Lyon (France) - 193 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 77 - Chez nos dévots aïeux le théâtre abhorré Fut longtemps dans la France un plaisir ignoré. De pèlerins, dit-on, une troupe grossière En public à Paris y monta la première ; Et, sottement zélée en sa simplicité, Joua les saints, la Vierge et Dieu, par piété.
Page 111 - Absorbé dans ma douce rêverie, je prolongeai fort avant dans la nuit ma promenade, sans m'apercevoir que j'étais las.
Page 11 - Ailleurs il est aveugle, il a chez vous des yeux. 11 n'était autrefois que dieu de la richesse, Vous en faites le dieu des arts. J'ai vu couler dans vos remparts Les ondes du Pactole et les eaux du Permesse, etc.
Page 117 - Quaresmentrant le jeune , les habitans de Lyon vont dans la même plaine de la Guillotiere , manifester une alégresse dont l'approche du printemps est la principale cause. A cette époque de l'année, les anciens couroient avec des flambeaux allumés , pour se purifier et procurer le repos aux manes de leurs parens. Les cultivateurs ont ensuite rendu cette cérémonie utile à leur état : dans le même temps , ils ont parcouru leurs vergers avec des torches de paille enflammées , appellées Brandons...
Page 122 - Du haut du jardin chinois qu'on remar14» 245 que dans cette maison curieuse , vous découvrez devant vous des îles dont la Saône a librement façonné les bords inégaux , des maisons décorées de peintures éclatantes et appuyées sur de grands et sombres massifs de verdure ; plus loin , des coteaux couverts de vignes et de noyers ; des replats incultes, coupés de chemins tortueux et obliques ; des bouquets de bois qui paraissent comme suspendus sur les rapides penchants qui regardent le nord.
Page 33 - Monsieur, monsieur, comment vous nommez-vous ? lui dit-il en l'abordant. — Pourquoi? — Mais.... » Molière insiste. « — Eh ! bien, je m'appelle Fleurant! — Ah! je le pressentais que votre nom ferait honneur à l'apothicaire de ma comédie ; on parlera longtemps de vous, M. Fleurant ! » Suivant cette croyance des Lyonnais, ce serait cette plaisanterie qui lui aurait fourni ce nom (1).
Page 28 - Qu'est-ce en effet pour toi, grand monarque des Gaules, Qu'un peu de sable et de gravier ? Que faire de mon île ? il n'y croît que des saules : Et tu n'aimes que le laurier.
Page 121 - ... que les vallées de l'Arcadie et de Tempé ; » mais enfin des tableaux , des gravures ne » sont que des imitations mortes de la » nature; il faut, pour animer tout cela, la » nature elle-même. Ici des cascades pro...
Page 68 - Richelieu avait été charmé de se venger sur lui de ce que le président de Thou , son père...
Page 49 - Sussanneau; sa marque typographique était un griffon, sur un cube, lié par une chaîne à un globe ailé, avec cette belle sentence de Cicéron : Virtute duce , comité...

Bibliographic information