Page images
PDF
EPUB

ÉLOGE

DE

LA BRUYÈRE.

[ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small]

Respicere exemplar vitæ , morumque, ...... civo.... Et veras hinc ducere vocés.

Horar. De Arte poct.

[ocr errors][ocr errors]

Le peintre des moeurs et de la société, La Bruyère, est de tous nos grands écrivains celui dont la vie et la personne nous sont le plus inconnues : la satire elle-même ne nous 'a rien appris sur ce philosophe satirique ; et l'on voit avec surprise dans un moraliste célèbre l'homme le plus ignoré. Singulier contraste, en effet, entre la destinée d'un auteur et celle de ses ouvrages ! À l'obscurité profonde dont il paraît s'être enveloppé, malgré l'éclat de sa gloire , on croirait qu'il n'a vécu que pour composer ses Caractères : mais pour composer ses Caractères, il a dû vivre long-ters au sein de ces réunions brillantes qui, prenant le bruit pour la renommée , s'estiment seules en possession de l'acquérir et de la répandre : il a dû vivre long-tems parmi ceux qui, pour me servir d'une de ses expressions heureuses, placés d'une éminence au-dessus des autres, soulèvent en quelque sorte les réputations, et les montrent d'en haut à la multitude avide de voir et d'applaudir.

Telle est, en effet, la source de tant de réputations qui ne mènent pas à la gloire. Lorsqu'un auteur s'est fait ainsi des succès, et ce qu'il croit un avenir, on n'ignore point sa vie ; on sait qu'on le voyait souvent dans le salon de Ménippe, ou à la toilette de Césonie (1); on retient ses mots flatteurs, ses anecdotes piquantes; on n'oublie que sa prose et ses vers : et quelquefois il demeure un grand homme dans le Dictionnaire histo

ses

(1) Ménippe et Césonie, deux des Caractères de La Bruyère. L'on a cru reconnaître dans le premier le maréchal de Villeroi ; dans le second, mademoiselle du Briou, depuis marquise de Constantin. ·

rique. L'on va donc par cette route de la postérité; mais on n'y porte pas ses livres. Quand un livre y va seul, au contraire, sa réputation est sûre et durable; c'est lui qui l'a faite, et il la soutient.

· C'est ainsi, Messieurs, qu'est venu jusqu'à nous le livre des Caractères. Son auteur, dont on ignore la vie, vous a cependant semblé digne de la solennité d'un Éloge public. Cet hommage était dû sans doute à l'industrieux écrivain, qui maniaiť sa langue avec tant d'artifice que, la variété des matières qu'il traite exigeant tous les tons et tous les styles, il semble prendre, et quitter, et reprendre à volonté, tous les genres d'esprit et de talens. Il était dû au moraliste qui, pour tout dire en un seul mot, pourrait suppléer à l'expérience, et nous apprend à l'acquérir.'

Je vais donc analyser sa composition et son style : j'exposerai ensuite sa morale et sa philosophie : la connaissance de l'auteur et du philosophe célèbre pourra nous conduire enfin sur les traces de l'homme ignoré. Je demanderai au moraliste ce qui fut dans sa mo

« PreviousContinue »