Page images
PDF
EPUB

pas tant

et de l'agrément, de la fermeté et du courage; il étoit sûr, généreux, fidèle : ajoutez, pourvu qu'il soit mort.

La manière dont on se récrie sur quelques uns qui se distinguent par la bonne foi, le désintéressement, et la probité, n'est leur éloge que le décréditement du

genre

humain.

Tel soulage les misérables, qui néglige sa famille et laisse son fils dans l'indigence : un autre éléve un nouvel édifice, qui n'a pas encore payé les plombs d'une maison qui est achevée depuis dix années : un troisième fait des présents et des largesses, et ruine ses créanciers. Je demande, la pitié, la libéralité, la magnificence, sont-ce les vertus d'un homme injuste ? ou plutôt si la bizarrerie et la vanité ne sont pas les causes de l'injustice.

Une circonstance essentielle à la justice que l'on doit aux autres, c'est de la faire promptement et sans différer : la faire attendre, c'est injustice.

Ceux-là font bien, ou font ce qu'ils doivent, qui font ce qu'ils doivent. Celui qui, dans toute sa conduite, laisse long-temps dire de soi qu'il fera bien, fait très mal,

L'on dit d'un grand qui tient table deux fois le jour, et qui passe sa vie à faire digestion , qu'il meurt de faim , pour exprimer qu'il n'est pas riche, ou que ses affaires sont fort mauvaises : c'est une figure; on le diroit plus à la lettre de ses créanciers.

L'honnêteté, les égards, et la politesse des personnes avancées en âge de l'un et de l'autre sexe, me donnent bonne opinion de ce qu'on appelle le vieux temps.

C'est un excès de confiance dans les parents d'espérer tout de la bonne éducation de leurs enfants, et une grande erreur de n'en attendre rien et de la negliger.

Quand il seroit vrai, ce que plusieurs disent, que l'éducation ne donne point à l'homme un autre cæur ni une autre complexion , qu'elle ne change rien dans son fond, et ne touche qu'aux superficies, je ne laisserois pas de dire qu'elle ne lui est pas

inutile. Il n'y a que de l'avantage pour celui qui parle peu,

la présomption est qu'il a de l'esprit; et s'il est vrai qu'il n'en manque pas ,

la présomption est qu'il l'a excellent. Ne

songer qu'à soi et au présent, source d'erreur dans la politique.

Le plus grand malheur (1), après celui d'être convaincu d'un crime, est souvent d'avoir eu à s’en justifier. Tels arrêts nous déchargent et nous renvoient absous, qui sont infirmés par la voix du peuple.

Un homme est fidèle à de certaines pratiques de religion, on le voit s'en acquitter avec exactitude; personne ne le loue ni ne le désapprouve, on n'y pense pas : tel autre y revient après les avoir négligées dix années entières , on se récrie, on l'exalte; cela est libre; moi je le blâme d'un si long oubli de ses devoirs, et je le trouve heureux d'y être rentré.

Le flatteur n'a pas assez bonne opinion de soi ni des autres.

Tels sont oubliés dans la distribution des graces, et font dire d'eux, pourquoi les, oublier? qui, si l'on s'en étoit souvenu,

auroient

(1) Penautier, receveur-général du clergé de France, accusé d'avoir empoisonné M.***, trésorier des états de Bourgogne; de laquelle accusation il a été déchargé par un arrêt qui fut fort sollicité par M. Le Bours, conseiller à la grand'chambre, son beau-frère, qui étoit fort habile et en grand crédit. L'on veut que l'on ait encore donné beaucoup d'argent à cet effet.

fait dire, pourquoi s'en souvenir? D'où vient cette contrariété ? Est-ce du caractère de ces personnes, ou de l'incertitude de nos jugements, ou même de tous les deux ?

L'on dit communément : Après un tel, qui sera chancelier? qui sera primat des Gaules ? qui sera pape? On va plus loin : chacun, selon ses souhaits ou son caprice, fait sa promotion, qui est souvent de gens plus vieux et plus caducs que celui qui est en place; et comme il n'y a pas de raison qu’une dignité tue celui qui s'en trouve revêtu , qu'elle sert au contraire à le rajeunir, et à donner au corps et à l'esprit de nouvelles ressources, ce n'est pas un événement fort rare à un titulaire d'enterrer son successeur.

La disgrace éteint les haines et les jalousies : celui-là

peut

bien faire , qui ne nous aigrit plus par une grande faveur : il n'y a aucun mérite, il n'y a sorte de vertus , qu'on ne lui pardonne; il seroit un héros impunément.

Rien n'est bien d'un homme disgracié: vertus, mérite, tout est dédaigné, ou mal expliqué, ou imputé à vice : qu'il ait un grand cour, qu'il ne craigne ni le fer ni le feu, qu'il aille d'aussi bonne grace à l'ennemi que Bayard et

Montrevel (1); c'est un bravache, on en plaisante; il n'a plus de quoi être un héros.

Je me contredis, il est vrai: accusez-en les hommes, dont je ne fais

que rapporter les jugements; je ne dis

ne dis pas de différents hommes , je dis les mêmes (2), qui jugent si différemment.

Il ne faut pas vingt années accomplies pour voir changer les hommes d'opinion sur les choses les plus sérieuses, comme sur celles qui leur ont paru les plus sûres et les plus vraies. Je ne hasarderai

pas soi, et indépendamment de nos sensations, n'a aucune chaleur, c'est-à-dire, rien de semblable à ce que nous éprouvons en nous-mêmes à son approche, de

peur que quelque jour il ne devienne aussi chaud qu'il a jamais été. J'assurerai aussi peu qu'une ligne droite tombant sur une autre ligne droite fait deux angles droits, ou égaux à deux droits, de

peur que,

les hommes

d'avancer que

le feu en

(1) Marquis de Montrevel, com. gen. de ), c. lieutenant général.

(2) Le pape Innocent XI, qui a changé du blanc au noir des sentiments qu'il avoit étant cardinal, qu'il a eus étant pape.

à ceux

« PreviousContinue »