Page images
PDF
EPUB

avec la fruitière, appelle par leurs noms ceux qui passent sans presque les connoître, en arrête d'autres qui courent par la place et qui ont leurs affaires (4): et s'il voit venir quelque plaideur, il l'aborde, le raille et le félicite sur une cause importante qu'il vient de perdre. Il va lui-même choisir de la viande, et louer pour un souper des femmes qui jouent de la flûte (5); et montrant à ceux qu'il rencontre ce qu'il vient d'acheter, il les convie en riant d'en venir manger. On le voit s'arrêter devant la boutique d'un barbier ou d'un parfumeur (6), et là annoncer qu'il va faire un grand repas et s'enivrer.

(7) Si quelquefois il vend du vin , il le fait mêler pour ses amis comme pour les autres sans distinction. Il ne permet pas à ses enfants d'aller à l'amphithéâtre avant que les jeux soient commencés, et lorsque l'on paye pour être placé, mais seulement sur la fin du

spectacle, et quand l'architecte (8) néglige les places et les donne pour rien. Étant envoyé avec quelques autres citoyens en ambassade, il lạisse chez soi la somme que le public lui a donnée pour faire les frais de son voyage, et emprunte de l'argent de ses collègues: sa coutume alors

est de charger son valet de fardeaux au-delà de ce qu'il en peut porter, et de lui retrancher cependant de son ordinaire; et comme il arrive souvent que l'on fait dans les villes des présents aux ambassadeurs, il demande sa part pour la vendre. Vous m'achetez toujours, dit-il au jeune esclave qui le sert dans le bain, une mauvaise huile, et qu'on ne peut supporter:

il se sert ensuite de l'huile d'un autre, et épargne la sienne. Il envie à ses propres valets, qui le suivent, la plus petite pièce de monnoie qu'ils auront ramassée dans les rues ; et il ne manque point d'en retenir sa part avec ce mot, MER CURE EST COMMUN (9). Il fait pis : il distribue à sės domestiques leurs provisions dans une certaine mesure (10) dont le fond, creux par-des

s'enfonce en dedans et s'éléve comme en sous, pyramide; et quand elle est pleine, il la rase lui-même avec le rouleau le plus près qu'il peut (1)...... De même s'il paye à quelqu'un trente mines (12) qu'il lui doit, il fait si- bien qu'il y manque quatre drachmes (13) dont il profite. Mais, dans ces grands repas où il faut traiter toute une tribu (14), il fait recueillir par ceux de ses domestiques qui ont soin de la table le reste des viandes qui ont été servies ,

pour

lui en rendre compte: il seroit fâché de leur laisser une rave à demi mangée.

NOTES.

(1) Il me semble que ce caractère seroit mieux intitulé DE L'IMPERTINENCE. La définition de Théophraste dit mot à mot, « C'est une dérision ouverte et insultante. »

(2) Le grec dit simplement, « Voyant venir vers lui « des femmes honnêtes: il est capable de se retrousser et a de montrer sa nudité. » L'impertinent ne prend point de prétexte.

(3) Le verbe grec employé ici signifie « levant la tête. » La Bruyère paroît avoir été induit en erreur, ainsi que la déja observé M. Coray, par la traduction de Casaubon, qui rend ce mot par « RESUPINATO CORPORE. » On trouvera d'autres détails sur la conduite des Athéniens au spectacle, dans le Voyage du jeune Anacharsis, chap. 70.

(4) « Les vingt mille citoyens d'Athènes, dit Démos« thènes, ne cessent de fréquenter la place, occupés de « leurs affaires ou de celles de l'état. »

(5) Il paroit que ces femmes servoient aux plaisirs des convives par des complaisances obscènes *.

(6) Il y avoit des gens fainéants et désoccupés qui s'assembloient dans leurs boutiques. LA BRUYÈRE.

* Voyez Aristoph. Vesp. v. 1337.

(7) Les traits suivants jusqu'à la fin du chapitre ne conviennent nullement à ce caractère, et ne sont que des fragments du caractère 30, DU GAIN SORDIDE, transportés ici mal-à propos, dans les copies défectueuses et altérées par lesquelles les quinze premiers chapitres de cet ouvrage nous ont été transmis. Voyez la note 1 du chap. 16. On trouvera une traduction plus exacte de ces traits au chap. 30, où ils se trouvent à leur place naturelle, et considérablement augmentés.

(8) L'architecte qui avoit bâti l'amphithéâtre, et à qui la république donnoit le louage des places en paiement. LA BRUYÈRE. Ou bien l'entrepreneur du spectacle. Au reste, le grec dit seulement, « lorsque les entrepreneurs «laissent entrer gratis.» La paraphrase de La Bruyère est une conjecture de Casaubon, que M. Barthélemy paroit n'avoir pas adoptée; car il dit, en citant ce passage, que les entrepreneurs donnoient quelquefois le spectacle gratis.

(9) Proverbe grec, qui revient à notre « Je retiens « part. » LA BRUYÈRE. Les mots suivants que

La Bruyère a traduits

par
« Il fait pis »,
étoient

dans l'an

corrompus cien texte : dans le manuscrit du Vatican ce n'est qu'une formule qui veut dire, et autres traits de ce genre *.

1

(10) Le grec dit, « avec une mesure de Phidon, etc. » Phidon étoit un roi d'Argos qui a vécu du temps d'Homère, et qui est censé avoir inventé les monnoies, les poids, et les mesures. Voyez les notes de Duport.

* Voyez chap. 16, note i.

(11) Quelque chose manque ici dans le texte. LABRUYÈRE. Le manuscrit du Vatican, qui contient ce trait au ch. 30, complete la phrase que La Bruyère n'a point traduité. Il en résulte le sens suivant : « Il abuse de la complaisance « de ses amis pour se faire céder à bon marché des objets a qu'il revend ensuite avec profit. »

(12) Mine se doit prendre ici pour une pièce de monnoie. LA BRUYÈRE. La mine n'étoit qu'une monnoie fictive: M. Barthélemy l'évalue à go livres tournois.

(13) Drachmes, petites pièces de monnoie, dont il falloit cent à Athènes

pour

faire une mine. LA BRUYÈRE. D'après le calcul de M. Barthélemy, la drachme valoit 18 sous de France.

(14) Athènes étoit partagée en plusieurs tribus. Voyez le chapitre DE LA MÉDISANCE. LA BRUYÈRE. Le texte dit, a sà curie. » Voyez les notes 3 et 7 du caractère précédent,

La Bruyère a omis les mots « il demande sur le service « commun une portion pour ses enfants. »

« PreviousContinue »