Bibliothèque des sciences, et des beaux arts, Volume 26

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 203 - La contemplation du premier être élève et agrandit l'âme ; elle la soutient dans les combats , dont Dieu est le témoin ; elle lui défend de s'avilir devant Dieu qui la voit. Ah ! si la vue d'un ami vertueux m'empêche de faire le mal , que sera donc le prince qui marche en...
Page 238 - Le prix qui confifte en une Médaille d'or du poids de cinquante Ducats, fera donné à celui qui, au jugement de l'Académie, aura le mieux réuilï.
Page 48 - ... fictif, et qu'il est le modèle sur lequel l'imagination des poètes enfanta les Tritons, les Sirènes, et ces dieux de la mer à tête humaine, à corps de quadrupède, à queue de poisson ; et le phoque règne en effet dans cet empire muet par sa voix , par sa figure , par son intelligence , par les facultés , en un mot , qui lui sont communes avec les habitans de la terre , si supérieures à celles...
Page 34 - V. de peine à s'accoupler. La femelle a l'orifice des parties de la génération trèspetit -, elle fe profterne pour attendre le mâle , & l'invite par fes foupirs ; mais il fe pafle toujours plufieurs heures & quelquefois un jour entier avant qu'ils puiflent jouir l'un de l'autre, & tout ce temps fe pafle à gémir, à gronder, & fur...
Page 204 - Auroit-il donc été lui-même persécuteur ou cruel? Auroit-il adopté la férocité de ceux qui comptent l'erreur parmi les crimes & veulent tourmenter pour instruire?
Page 339 - On y voit auffi de grands métiers taillés dans la pierre , fur lefquels les belles Nymphes travaillent à des étoffes de pourpre, qui font la merveille des yeux. Ce lieu charmant, eft arrofé par des fontaines donc l'eau ne tarit jamais.
Page 171 - Glaciale & sur l'Océan Oriental, tant vers le Japon que vers l'Amérique. On ya joint l'histoire du fleuve Amur et des pays adjacens, depuis la conquête...
Page 238 - Si l'on peut détruire les penchants qui viennent de la nature, ou en faire naître qu'elle n'ait pas produits, et quels sont les moyens de fortifier les penchants, lorsqu'ils sont bons, ou de les affaiblir lorsqu'ils sont mauvais, supposé qu'ils soient invincibles.
Page 327 - Paris, 1767, t. i , p. 248. de nos jours. Je me borne à en donner un exemple : chez les Grecs , on a beau prendre des précautions avec ceux qui manient les deniers publics: si, en leur remettant un talent , on en fait dresser un instrument par dix notaires , qu'on le confirme par autant de sceaux , et qu'on y amène vingt témoins, malgré toutes ces précautions, ils trouveront le moyen de tromper. Au contraire chez les Romains...
Page 35 - ... de la ligne de neige : voyageant dans les glaces , & couverts de frimats ils fe portent mieux que dans la région tempérée ; autant ils font nombreux & vigoureux dans les Sierras, qui font les parties élevées des Cordillières , autant ils font rares & chétifs dans les Lanos qui font au-deffous.

Bibliographic information