Page images
PDF
EPUB
[merged small][ocr errors][ocr errors]

PRÉFACE.

Lc dictionnaire d'un écrivain, ce sont les poëles, les historiens, les orateurs ani ont excellé dans l'art d'écrire. C'est là qu'il doit étudier les finesses, les délicatesses, les richesses de la langue.

(MARMONTEL.)

On se borne, en général, à étudier une langue étrangère dạns les grammaires, les dictionnaires et les livres de dialogues, propres seulement à en donner l'intelligence grammati. cale. « Les grammaires et les dictionnaires, dont je ne prétends point contester la nécessité, a dit un excellent critique, sont à une langue vivante ce qu'un herbier est à la nature. La plante est là , entière, authentique et reconnaissable à un certain point; mais où est sa couleur, son port, sa gràce, le souffle qui la balançait , le parfum qu'elle abandonnait au vent, l'eau qui répétait sa beauté, tout cet ensemble d'objets pour qui la nature la faisait vivre et qui vivaient pour elle ? La langue française est répandue dans les classiques, comme les plantes sont dispersées dans les vallées, au bord des lacs et sur les montagnes. C'est dans les classiques qu'il faut aller la cueilJir, la respirer, s'en pénétrer; c'est là qu'on la trouvera vivante. »

En effet, quand on est loin des lieux où une langue est parlée dans toute sa pureté, le seul moyen d'en acquérir une connaissance complète, d'en pénétrer le génie, d'en apprécier toutes les qualités, c'est de l'étudier dans les ouvrages des grands maîtres qui l'ont créée. L'imitation des bons modèles peut seule apprendre à parler et à écrire avec élégance et pureté. C'est pour faciliter cette étude qu'a été fait ce recueil, composé des plus belles pages de nos meilleurs prosateurs.

Nous avons suivi l'ordre chronologique adopté pour les POËTes. Entre autres avantages , l'ordre chronologique a celui de présenter les diverses phases de la langue, d'en montrer l'origine, la formation, le développement et le perfectionnement. Il distingue les époques, et rend à chacune le caractère particulier qui lui appartient. En outre, si l'on réunit, au lieu de les éparpil-, ler, les différents morceaux sortis de la même

plume, on donne au lecteur le moyen de les apprécier dans leur ensemble. Aidé des notices consacrées à chaque auteur, il acquiert une connaissance sommaire de l'homme, du caractère de ses auvres, des qualités et des défauts de son style.

Cette nouvelle édition a subi de notables améliorations. La deuxième moitié, consacrée tout entière aux écrivains du xixe siècle, qui sont en général moins connus, surtout à l'étranger, a été presque entièrement refaite.

Un soin scrupuleux a présidé au choix des morceaux : il n'y en a pas un seul qui puisse blesser l'oreille la plus délicate et offenser la morale la plus sévère.

LONDRES, février 1859.

« PreviousContinue »