Page images
PDF
EPUB

Imprimerie de E. DUVERGER ,

rue de Verneuil, n. 4.

DE PHILOSOPHIE MORALE

ET

DE MORALE RELIGIEUSE,

SUIVIS

DE QUELQUES ESSAIS DE CRITIQUE LITTÉRAIRE,

PAR A. VINET.

La religion doit être tout ou rien dans la vie.

Mue DE STAEL , De l'Allemagne.

On ne montre pas sa grandeur par étre en une extrémité, mais bien en touchant les deux à la fois, et remplissant tout l'entre-deux.

PASCAL, Pensées

PARIS
CHEZ L. HACHETTE, LIBRAIRE DE L'UNIVERSITÉ,

RUE PIERRE-SARRAZIN, n° 12.
J.-J. RISLER, LIBRAIRE , ROE BASSE-DU-REMPART, NO 62.

1837

[ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

INTRODUCTION.

SUR LA RÉDUCTION DES DUALITÉS.

... Ανακεφαλαιώσασθαι τα πάντα εν τω Χριστώ. .

I, 10.

Eph.,

La double épigraphe que deux nobles esprits oni fournie au titre de cet ouvrage, et que, sur le seuil de ce discours même, une parole tombée de plus haut complète et résume à la fois, pourrait, ce semble, nous tenir lieu d'introduction et de préface. Tout le sens, toute l'unité de ce recueil s'y annonce et s'y déclare. Mais nous ne saurions nous refuser à donner quelque développement à des paroles si fécondes.

Nous n'avons ni droit ni intérêt à déguiser que le présent volume n'est que le rassemblement d'un certain nombre de morceaux écrits de loin en loin, et déposés, sous forme de Critiques ou d'Essais, dans une publication périodique. Tout le monde n'approuve pas qu'on entreprenne, après coup, de faire un livre avec des articles de journaux. Il ne m'est

a

pas permis aujourd'hui d'énoncer une opinion sur ce cas de conscience littéraire; je me bornerai à rappeler le mot bien connu d'un évêque à un roi sur une question un peu plus grave : « Il y a de « grands exemples pour, et de grandes raisons con« tre. » Mais ce que je puis faire, ce me semble, c'est d'affirmer qu'il y a plus d'unité dans ce volume, et même plus de coordination entre ses parties, qu'il n'en parait d'abord; une pensée y domine et s'y reproduit sous des applications diverses; et presque chacun de ces Essais, quelle qu'en ait été l'occasion , aborde de front quelque question fondamentale.

Il est impossible, avec un peu d'attention, de ne pas être frappé d'un phénomène que présentent uniformément la science, la vie humaine et la société. Chacune de leurs parties, chacune de leurs manifestations met en saillie deux principes opposés et rivaux, également vrais l'un et l'autre, également impérieux, destinés, ce semble, à se limiter, à se modifier mutuellement, à produire , par leur conbinaison, l'état régulier, la vérité des choses, mais ne parvenant jamais à l'accommodement désiré, et perpétuant dans les différentes sphères que nous avons indiquées ces dualités incurables et désespérantes qui finissent par nous sembler les conditions fatales de la pensée et de l'existence humaines.

Ce n'est point seulement une impossibilité pratique ou d'exécution qui nous en fait juger ainsi. Il

« PreviousContinue »